› Personnalités

Madifing Diané : ‘’devant le président Oumar Bongo, il a libéré 43 prisonniers pour demander pardon…’’

Elhadj Madifing Diané

Elhadj Madifing Diané, lors de sa prise de fonction à la tête du gouvernorat de Labé, chef-lieu de la Moyenne Guinée a fait une révélation non des moindres sur le premier président de la Guinée.

A l’en croire, le président Sékou Touré qui a fait trois années sans venir au Foutah Djallon a demandé pardon aux sages de la région en libérant des prisonniers de droit communs devant le président Gabonais, Oumar Bongo.

« Je veux vous faire une révélation, elle est vieille de 32 à 33 ans. En 1981 le président Ahmed Sékou Touré, paix à son âme était rentré dans sa troisième année sans visité à Labé. Il a fallu que des sages, je ne citerai pas de noms, sont venu me voir, le CGR de l’époque Karim Keira avait presque déménagé pour des raisons de service à Conakry. Ils sont venus me voir : ‘’M. le chef de sûreté nous, nous avons la certitude que le président Sékou Touré n’aime pas la région du Foutah.  Nous entendons à la radio chaque fois qu’il y a des délégations étrangères des visites à Boké, Faranah, Kankan et en Forêt même à Kindia à côté. Jamais Labé n’a été inscrit dans ces visites. Cela nous donne le sentiment d’être exclu de sa gouvernance’’ C’est la population de Labé qui me l’a rapporté. Est-ce que vous aurez le courage de le lui dire ? J’ai dit oui.  C’était à la mosquée de Labé. Alors dites-lui que peut-être il ne nous aime pas mais nous, nous avons de l’estime, de l’amour et de la considération pour lui. Qu’il n’accepte plus jamais de mettre Labé en marge de ces visites. Dieu m’a donné la possibilité puisque j’étais ici en détachement de la présidence, je lui ai fait ce compte rendu il en était touché », a expliqué l’ancien ministre de la sécurité.

Un mois après, poursuit Elhadj Diané, le président gabonais en Guinée Oumar Bongo arrive en Guinée. Et Labé a été la seule ville inscrite dans la visite. Le président Sékou Touré a libéré 43 prisonniers de droit commun.


« Un mois après c’est le président Oumar Bongo du Gabon qui est venu en visite d’Etat en Guinée. Labé seul a été inscrit dans la visite. Ce jour était un vendredi saint, les anciens qui sont là savent ce jour qu’elle a été la mobilisation. Ce jour, nous avons prié à la mosquée de Labé avec le président Bongo. Au retour, au niveau de la prison civile, il s’arrête (le président Ndr) on me fait appeler, puisque je n’étais pas dans le même véhicule que lui, il me dit merci pour ton courage, et surtout je veux faire un sacrifice pour présenter mes excuses à ces populations pour ce temps mis sans leur rendre visité. A la maison centrale, nous sommes entrés il a libéré 43 prisonniers de droits communs en reconnaissant avoir fait du tort pour être resté longtemps sans visiter une population qui, pourtant, est sous son ordre », révèle l’ancien ambassadeur.

« Le président Sékou Touré, c’est à Labé qu’il a fait sa dernière visite avec le conseiller personnel de François Mitterrand, Guipel », conclut-il

À LA UNE
Retour en haut