Société › Faits divers

Kalinko : un détenu meurt en prison

Arrêté au lendemain des violences survenues à Kalinko (Dinguiraye) en marge des élections communales du 05 février 2018, Mody Abdoul Kedjeya Diallo est décédé en prison.

Agé de plus de 60 ans, le défunt était malade en prison depuis un certain temps. Selon nos informations, une liberté provisoire avait été demandée par ses proches pour le soigner. Mais la requête serait restée sans suite. Aujourd’hui ses proches sont indignés et tristes. « Nous sommes tristes, comme vous le savez, on se bat depuis le début pour que ces détenus soient libérés. Nous pensons qu’ils tous innocents parce qu’ils ont été raflés pèle mêle près de 62 personnes après les évènements. Beaucoup ont été libérés après, il en restait à peu près huit en prison. Deux avaient été libérés lorsqu’il fallait mettre en place l’exécutif communal en place », a confié le député uninominal de Dinguiraye.

Tous les détenus sont malades


Selon l’honorable Fodé Maréga, la prison de Faranah est l’une des pires dans le pays avec un état d’insalubrité terrible, une chaleur insupportable. « Tous les détenus étaient malades. On se battait pour amener les uns après les autres à l’hôpital, leur envoyer des médicaments, de la nourriture. Finalement l’un des détenus à succombé hier à sa maladie. On est endeuillé, on est triste. On a un autre qui est souffrant. C’est un épileptique, il tremble, il est souvent malade », explique le parlementaire. Le procès entamé il n’y a pas longtemps a été arrêté à cause de l’absence de certaines parties civiles. Il devrait reprendre le 16 avril prochain. Au lendemain des élections communales, des heurts ont éclaté à Kalinko entre les deux rivaux (RPG-UFDG). Cinq personnes dont des enfants avaient été tuées dans des conditions horribles.

À LA UNE
Retour en haut