Culture › Expositions

La 1ère édition du festival des enfants organisée à Conakry 

(c) droits réservés

La première édition du festival des enfants a eu lieu ce lundi 02 Avril 2018 au jardin du 02 octobre situé dans la commune de Kaloum.

« Ce festival a pour objectif de détecter le talent des enfants de Guinée afin de les appuyer et de les accompagner. En effet, la structure organisatrice  évolue dans le domaine de la protection des enfants , le renforcement des capacités des jeunes et l’accompagnement des femmes dans les initiatives de développement. Le réseau mon enfant, entend couvrir toute l’étendue du territoire national à travers ce festival», a expliqué Tanya Mark est la représentante  de l’Association Guinéenne d’aide à l’enfance au Canada

Tenlga représentant de France Volontaire en Guinée est revenu sur les champs d’action de son organisation.

« Nous accompagnons ce festival pour deux raisons principales.  D’une part , parce que les deux ONGs qui organisent ce festival sont des structures d’accueil des volontaires français et d’autre part parce que France Volontaire a une politique de protection de l’enfance. France Volontaire appuie et soutien les acteurs du volontariat et candidats volontaires et structures d’accueil à travers son réseau d’espace volontariat, elle informe, oriente et accompagne les associations et les volontaires dans leur engagement» , a t- il fait savoir .


Représentante de la Ministre de l’action sociale et de l’enfance, Tiguidanke Kaba, directrice nationale adjointe de l’enfance a invité  les parents  d’investir dans l’éducation de leurs enfants.

«Notre ministère en charge des enfants se réjouit de la tenue de cette activité car elle permet de promouvoir les enfants. Car aussi longtemps que les enfants seront sous surveillance, nous savons qu’ils sont protégés. En plus des efforts de l’État, les parents doivent s’investir dans l’éducation et la promotion des enfants. Le gouvernement a le droit de protéger et de promouvoir l’enfant afin que la politique nationale de protection soit vulgarisé.»

Au cours de ce festival, qui a connu la participation de deux écoles et un centre d’accueil, des concours de danse, de lecture de poèmes et poésie, mais aussi un défilé de mode ont eu lieu.

À LA UNE
Retour en haut