International › APA

Aboubakar Doumbia remporte le concours de mémorisation du Coran en Côte d’Ivoire

Aboubakar Doumbia, un jeune élève de l’enseignement confessionnel islamique résident dans la commune d’Abobo ( quartier populaire au Nord d’Abidjan), a remporté samedi à Abidjan, le premier prix ( Prix d’excellence) du concours de mémorisation du Saint-Coran en Côte d’Ivoire avec une récompense de 10 000 dollars US, soit plus de cinq millions FCFA, a constaté APA sur place.Ce concours organisé par la communauté des Tidjani de Côte d’Ivoire ( Tariqa Tidjani) dans le cadre de la « Wadzifa Internationale », un rassemblement spirituel, vise à encourager la jeunes musulmans à apprendre le Saint Coran.

« J’ai mémorisé le coran pendant quatre ans. Je suis très content et très heureux. Je remercie Allah. Ce n’est pas parce que je suis le plus fort que je suis devenu le premier. C’est par la grâce de Dieu», a déclaré le jeune lauréat qui a devancé neuf autres candidats dont  Wagué Issa ( 2è), Saho Ibrahim (3è), Drame Ismaël ( 4è) et Diallo Mamadou Bachir ( 5è).

 « Le programme de la Wadzifa internationale comprend trois grandes activités. La première est un concours de mémorisation du coran doté d’un prix d’excellence et d’un prix d’honneur. L’objet visé par ce concours est d’encourager la jeunesse musulmane à acquérir la connaissance du noble coran afin de lui assurer une meilleure pratique religieuse et les bénéfices qui en découlent dans tous les domaines de la vie» a expliqué dans une adresse, Cheihk Moustapha Sonta, le Khalife général de la Tariqa Tidjani en Côte d’Ivoire. 

A travers ce concours, a ajouté Cheikh Sonta «nous voulons perpétuer une tradition du noble messager d’Allah Mahomet ( Paix et salut sur lui). Auparavant, il a fait que c’est dans le but de favoriser le raffermissement des liens et d’établir des échanges entre les membres de la communauté Tidjani dans la sous-région que son organisation a initié cette « Wadzifa internationale».

Il a par ailleurs, témoigné sa gratitude au Roi du Maroc, Sa Majesté le Roi Mohamed VI  pour son soutien « sans cesse renouvelé » à la communauté musulmane ivoirienne. Quant à Abdelmalek Kettani, l’ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire, il a réitéré l’engagement du souverain chérifien à œuvrer pour le rayonnement d’un islam de paix et de tolérance dans le monde.


À LA UNE

Retour en haut