› Non classé

Accord politique inter-guinéen : Voici l’intégralité du document

L’opposition républicaine, la mouvance présidentielle et le gouvernement se sont réunis hier en vue de trouver un accord sur le contentieux électoral

L’opposition dite républicaine, la mouvance présidentielle et le gouvernement ont trouvé un accord politique sur le contentieux électoral des élections législatives du 4 février dernier. Nous vous proposons ci-dessous l’intégralité de cet accord obtenu tard la nuit de ce mercredi 8 août 2018 et qui a été lu par l’honorable Amadou Damaro Camara.

Relevée de la conclusion de la réunion entre l’opposition républicaine, la délégation gouvernementale et la mouvance présidentielle sur les accords politiques inter-guinéens.

Une délégation de la mouvance composée du ministre de l’industrie, des PME  et le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, président du comité de suivi des accords politiques et le président du groupe parlementaire Rpg arc-en-ciel, l’honorable Amadou Damaro Camara, a rencontré ce jour, mercredi 8 août 2018, au siège de l’UFDG les leaders de l’opposition républicaine autour du contentieux électoral et les points non encore exécutés dans l’accord politique du 12 octobre 2016.

A-Du contentieux électoral

Les deux parties conviennent de concéder à l’opposition

1- La désignation des présidents des conseils de quartiers et de district dans les 26 quartiers et districts réclamé par l’opposition et don la liste est axée au présent document.

2- La désignation des maires des communes rurales de Wendékénéma, Bignamou, Diasso, Thindoye, Manfara et Bissikirima et du maire de la commune urbaine de Kindia.

De concéder à la mouvance la désignation du maire de la commune urbaine de Dubréka en faveur de la mouvance présidentielle

3- Les exécutifs des quatre autres communes urbaines à savoir : Matoto, Matam, Ratoma et Dixinn seront élu conformément aux dispositions légales.

B- De l’assistance financière aux victimes prévue dans les accords politiques

La délégation gouvernementale a  informé l’opposition de l’existence dans la loi de finance 2018, des crédits destinés à cette assistance.

Les deux parties ont convenu de diligenter la mise en œuvre effective de cette assistance.

C- De la libération des prisonniers

La délégation gouvernementale a pris acte des préoccupations exprimées par l’opposition par rapport à la libéralisation de ses militants et responsables arrêtés lors de la crise postélectorale  et a promis de rechercher une issue diligeante à cette situation.

Ont signé:

Pour le gouvernement : le ministre de l’administration du territoire, le général Bouréma Condé

Pour la mouvance présidentielle : l’honorable Amadou Damaro Camara

Pour l’opposition Cellou Dalein Diallo

 


À LA UNE

Retour en haut