Eco et Business › Energie

Alpha Condé annonce le lancement des travaux de construction du barrage Amaria en 2018

(c) droits réservés

Les coupures d’électricité seront un lointain souvenir après la construction du barrage de Souapiti. L’assurance a été donnée par le président de la République lors d’une visite de terrain sur le chantier dudit barrage.  

‘’Le barrage permet d’avoir le courant moins cher. Quand on utilise des centrales thermiques, on peut multiplier le coût par 10 ou 20. Ces barrages devaient être construits avant la deuxième guerre mondiale’’, explique Alpha Condé.

Il dévoile pourquoi ces barrages n’ont pas vu le jour après l’indépendance de notre pays. ‘’Le colon est parti avec tous les plans. Donc, il fallait repartir à zéro. La Guinée a une capacité de 6000 mégawatts. Ce qui va nous permettre de couvrir tous nos besoins [énergétiques], mais aussi de servir les pays voisins en énergie’’, continue le chef de l’Etat.


Il annonce que ‘’la construction du barrage Amaria doit commencer en 2018. Ainsi, on aura 4 barrages sur le Konkouré. Et avec Souapiti, il n’y aura plus d’étiage à Kaleta qui donne ses 240 mégawatts’’.

À LA UNE
Retour en haut