› Société

Alpha Condé au centre de traitement du fonio

Le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, a visité ce mardi 16 avril 2019 le centre de traitement du fonio au Quartier Yimbaya-bougie, dans la Commune de Matoto.

L’objectif de cette visite du Chef de l’Etat était de s’enquérir de la qualité des machines mises à la disposition des femmes de ce centre pour améliorer leur travail. Ce projet, lancé il y a un an, se situe dans le cadre de l’initiative présidentielle pour la transformation des produits de l’agro-alimentaire et fait appel à plus de 150 femmes évoluant en groupements d’intérêts économiques. Ces femmes participent à toutes les étapes de transformation du fonio. Ainsi, devant le Président de la République, Mariama Penda, porte-parole des femmes, a, dans les différentes langues du terroir, expliqué les différents processus de transformation du fonio. En plus de ces femmes, des machines de dernières générations participent à ces travaux, c’est le cas de cet engin qui peut transformer 3 tonnes de fonio en une journée.

Malgré tout, la coordinatrice de l’initiative présidentielle pour la transformation des produits de l’agro-alimentaire, Hadja Diakagbè Kaba, évoque quelques difficultés : « Nous sommes très contentes de la visite du Président de la République dans ce centre. Cela prouve à suffisance son intérêt à accompagner les femmes guinéennes. Seulement, nous avons quelques doléances. Nous souhaitons qu’il nous assiste pour les équipements. Tout ce fonio-là est traité manuellement, à part ces machines. On lave le fonio à la main, on le met sur la table. Nous sommes sous le soleil et nous souhaiterions que le Président nous trouve un hangar ».


A l’issue de cette visite, le Président Alpha Condé a encore traduit son souci d’améliorer les conditions de vie et de travail des femmes : « Comme il est difficile de traiter le fonio à la main, nous avons fait venir ces machines. Nous sommes venus voir si les machines qui sont données peuvent améliorer les conditions de travail des femmes les rendant moins pénibles ».

À LA UNE
Retour en haut