› Politique

Alpha Condé laisse plané le doute sur un potentiel 3ème Mandat

Alpha Condé, président guinéen

En visite dans le fief naturel de son principal opposant pour poser des actes notamment la construction de la voirie urbaine de Labe, le président Alpha Condé surprend plus d’un dans son discours de circonstance.

Après avoir titillé Elhadj Cellou Dalein Diallo, le Chef de file de l’opposition guinéenne en déclarant : «Dieu donne le pouvoir à celui à qui il veut donner et l’enlève quand il veut. Quand on croit en Dieu et qu’on a confiance à son destin, on ne craint rien et on n’a pas besoin de la violence ». Alpha Condé apporte des précisions pour mieux convaincre l’auditoire : « la première République m’a condamné à mort par contumace. Tout le monde sait que j’ai gagné les élections présidentielles en 1993. Mais j’ai dit que je ne vais pas gouverner les cimetières, je suis venu pour travailler pour les hommes. Si j’envoie une partie au cimetière, qui je vais gouverner ? Donc j’ai pris mon avion, je suis parti à Paris parce que je ne voulais pas marcher sur des cadavres. La deuxième République m’a mis en prison, mais voilà que je suis président aujourd’hui. Donc, c’est la volonté de Dieu, personne ne peut aller contre cela»


Apparemment ces précisions ne suffisaient pas et le chef de l’Etat qui, en principe termine son deuxième mandat en 2020 surprend plus d’un en d’autres termes « D’ici 5 ans, la Guinée sera le pays le plus électrifié en Afrique »a précisé le champion du RPG Arc-en-ciel devant la population de Labé.

À LA UNE
Retour en haut