Politique › Justice

Amara Mansa Doumbouya mis en liberté provisoire

Mansa Doumbouya, responsable de la cellule de communication du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), a bénéficié d’une liberté provisoire dans la soirée de ce mardi.

Il avait été convoqué puis déféré au commissariat central de Ratoma, le lundi 03 Septembre.

Sa libération a été confirmée par son secrétaire général que nous avons joint au téléphone. Selon lui, il leur a fallu se constituer en prisonnier pour que leur camarade soit mis à la disposition du procureur de Dixinn.

« Nous nous sommes rendus là-bas pour nous constituer en prisonniers et quand on est venu, le commissaire a dit vraiment qu’il faut qu’il nous donne des explications et c’est au cours de ces explications que chaque partie a donné sa version des faits et par après ils ont appelé le ministre de l’enseignement supérieur, qui a dit de déférer le problème. C’est ainsi que nous avons suivi pour être avec lui au tribunal de Dixinn où il a été entendu par le procureur et demain il doit revenir à partir de 10 heures », a indiqué Aboubacar Soumah.


Cette libération provisoire n’empêchera pas le blocus des négociations  entre le gouvernement et le syndicat.

Selon Aboubacar Soumah, tant qu’Amara Mansa Doumbouya n’obtiendra pas sa totale liberté dans cette autre affaire, il ne sera pas question pour le SLECG de reprendre les négociations avec le gouvernement.

Pour l’heure, aucune véritable raison de son arrestation, n’a été révélée par le premier répondant juridique du syndicat.

À LA UNE
Retour en haut