International › APA

Amichia François s’inspire du modèle français pour des «villes ivoiriennes durables»

Pas d'image

Le ministre ivoirien de la ville, Albert François Amichia séjourne en France où il est en prospection en vue de s’inspirer des meilleures pratiques françaises pour créer des « villes ivoiriennes durables », a constaté APA sur place. « Le ministère de la ville a été mis en place depuis le mois de juillet 2018 avec des missions bien précises… Pour cela nous avons le contexte national, des experts nationaux. Mais il est bon de regarder ce qui se passe de meilleur dans d’autres cités», a déclaré M. Amichia au sortir d’une rencontre avec des organisations françaises chargées des questions d’urbanisation.

 « Nous sommes donc venus rencontrer ces personnes, le gouvernement français pour des séances de travail. Mais aussi rencontrer des structures comme le Fonds mondial pour le développement des villes », a-t-il expliqué avant de souligner que cette série de rencontres permettra notamment de mieux organiser le séminaire international sur la politique nationale de la ville prévu à Abidjan du 12 au 15 juin prochain.

De l’avis de M. Amichia, les autorités des différents pays, notamment, la Côte d’Ivoire, s’intéressent de plus en plus au « développement des villes durables, écologiques et intelligentes».

« La Côte d’Ivoire qui a créé un ministère de la ville a décidé de prendre les choses en main pour une participation effective au sommet France-Afrique qui doit se dérouler au mois de juin prochain à Bordeau», a-t-il fait savoir.

 « La présence de M. le ministre est très importante  parce que, ce que fait la Côte d’Ivoire aujourd’hui à travers ses villes doit être un exemple pour toute l’Afrique», a estimé Michèle Sabban du Fonds mondial pour le développement des villes ( FMDV).


Parlant des incidences climatiques « de plus en plus graves » dans les villes, Mme Sabban a proposé une formation des populations. « Je suis prête à aider au niveau de la commission européenne, voire même des commissions internationales. Au-delà des moyens pour la réalisation des projets soutenus par le ministre », a-t-elle indiqué.

 « Ces échanges doivent permettre d’avoir un atelier sur la ville de San-Pedro (Sud-ouest ivoirien), ce qui va permettre aux responsables locaux et nationaux de la Côte d’Ivoire de préserver le développement de cette ville », a précisé pour sa part, André Perrisol, le président des ateliers urbains, se félicitant d’avoir rencontré le ministre de la ville d’un pays « qui est un pays modèle ».

 Cette mission en France du ministre François Amichia qui s’achèvera le 18 mai,  vise notamment à renforcer le partenariat entre les deux pays en matière de développement des villes.

À LA UNE
Retour en haut