Politique › Actualité

An 61 de l’indépendance de la Guinée : une célébration timide à Conakry

An 61 de l'Indépendance (c) Droits réservés

La commémoration du 02 octobre s’est pratiquement limitée à la pose de la gerbe de fleurs par le Président Alpha Condé à la place dédiée des martyrs à Kaloum.

Le soixante-et-unième anniversaire de l’indépendance de la Guinée a été célébré ce mercredi 2 octobre dans la plus grande sobriété à Conakry. Cette cérémonie commémorative qui a été arrosée par de fortes pluies, s’est limitée à la pose des gerbes de fleurs par le chef de l’Etat, le Président Alpha Condé à la place dédiée à nos martyrs à Kaloum, ce matin aux environs de 10 heures.

C’était en présence du Premier ministre, Kassory Fofana, des membres de son gouvernement, des présidents des institutions républicaines, des différents chefs d’état-major des forces de défense et de sécurité, des diplomates, du gouverneur de la ville de Conakry… (Crédits-Photos : Bureau de presse de la Présidence de la République; Yéléma Léno)

Faut-il par ailleurs souligner qu’à la veille de la célébration de ce 61ème anniversaire de l’accession de la Guinée à la souveraineté nationale, le président Alpha Condé a fait une adresse à la nation. Adresse dans laquelle il a rendu un vibrant hommage à tous les illustres devanciers dont les luttes ont permis la fondation de l’Etat guinéen le 2 octobre 1958.

Dans le même discours, le chef de l’Etat a exhorté toutes les composantes socioéconomiques de la Guinée à poursuivre’’ l’œuvre de préservation de nos acquis en matière de démocratie et de libertés publiques. ‘’

«Nous restons attachés à l’une de nos valeurs cardinales : la défense de l’unité nationale et de notre modèle social qui exclut le rejet de l’autre… En Guinée, la démocratie et le respect de la volonté populaire resteront toujours pour notre gouvernement, des valeurs intangibles… Dans notre pays, la voix de chacun compte, mais celle du peuple compte encore plus, parce qu’il est le seul souverain», a déclaré le président Alpha Condé.

Evoquant les consultations en cours dont les travaux sont placés sous la houlette du Premier ministre, Alpha Condé a affirmé attendre son rapport pour tirer les conséquences qui s’imposent.

En cette tradition républicaine consistant à poser la gerbe de fleurs à la mémoire des martyrs, dans cet après-midi, un concert géant est organisé par le ministère des Sports et de la Culture sur l’Esplanade du Palais du Peuple.

 


À LA UNE

Retour en haut