Société › Actualité

Assassinat présumé d’un prisonnier : des sanctions annoncées 

(c) journaldeconakry.com

Un prisonnier se serait suicidé au commissariat du 28 septembre la semaine dernière .

À cet effet, le ministère de la sécurité a rendu public ce mercredi un communiqué pour annoncer les mesures prises pour éclairer la lanterne des guinéens.

Dans ce communiqué lu à la télévision nationale par le Contrôleur général de police Aboubacar Kasse, porte-parole dudit ministère, selon don département, les circonstances de la mort ne pourront pas être élucidées avant l’annonce des mesures prises pour la manifestation de la vérité dans cette affaire.

«Le ministère de la sécurité constate avec regret la mort dans la nuit du 17 au 18 Avril 2018, dans les circonstances encore non élucidées, d’un citoyen dénommé Abdoulaye Soumah âgé de 38 ans, peintre de profession, dans la salle de garde à vue du stade du 28 septembre où il était gardé pour des faits de vol. Aussitôt informé, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Dixinn a ordonné l’ouverture d’une enquête. Le corps a été déposé à la morgue de l’hôpital Ignaace Deen et mis à la disposition du médecin légiste afin de déterminer les causes et les circonstances qui ont entraîné la mort de cette personne…», a t- il fait savoir .


Le Directeur régional de la Police de Conakry annonce des sanctions visant l’équipe du jour.

«Déjà, le commissaire spécial , les officiers et agents de faction au commissariat ce jour, sont suspendus de leur fonction et mis à la disposition de la direction nationale de la police judiciaire pour enquête. À cette douloureuse circonstance, le ministère de la sécurité et de la protection civile présente ses condoléances les plus attristés à la famille épleurée et la rassure que toute la lumière sera faite», a promis le porte-parole du ministère de la sécurité .

À LA UNE
Retour en haut