International › APA

Attaque de Boko Haram au Tchad:un cameraman, cinq soldats et 23 terroristes tués

Pas d'image

Un cameraman de la Télévision nationale tchadienne et cinq soldats sont morts dans des exactions commises par des éléments de Boko Haram dont 23 d’entre eux ont également été tués, rapporte l’état-major de l’armées tchadienne dans un communiqué reçu dimanche à APA.Les faits ont eu lieu samedi aux environs du Lac Tchad quand des éléments de Boko Haram ont attaqué des militaires, souligne l’état-major, précisant que c’est durant cet accrochage que les cinq militaires et les 23 terroristes ont perdu la vie.

Peu après l’attaque, ajoute le communiqué, le chef d’État-major général adjoint de l’armée nationale tchadienne, accompagné d’une équipe de journalistes des médias publics, s’est rendu sur les lieux pour constater les dégâts de l’attaque qui s’est déroulée entre les localités de Bagasola et Ngouboua.

C’est durant cette sortie que le caméraman de la Télévision tchadienne, Obed Nangbatna, est mort. Les sources divergent sur les circonstances du décés car là où certaines soutiennent que son véhicule a sauté sur une mine d’autres font état d’une embuscade tendue par les assaillants de Boko Haram.

Toujours est-il que dans un premier temps le technicien a été sérieusement blessé avec notamment les deux jambes amputées, avant son décès quelques minutes plus tard.  


Obed Nangbatna a couvert plusieurs batailles de l’armée tchadienne contre les terroristes et sa mort brutale a suscité beaucoup d’émotion au sein de la presse tchadienne.

C’est la première fois qu’un de ses membres trouve la mort dans la couverture des affrontements de l’armée nationale avec les terroristes.

À LA UNE
Retour en haut