› Culture

Babou Niang, chef suprême de la magie africaine est à Conakry pour une conférence-débat

Le professeur Babou Niang

L’avion  du Malien professeur Babou Niang, le président de l’Association Africa Magie Moderne Internationale, deuxième grand magicien du monde, a atterri ce lundi 25 mars à Conakry.

 

Il est question de mettre en valeur les acquis de la culture africaine et démystifier les secrets des personnes qui contribuent au retard du continent africain. « L’objectif de notre visite est de venir pour organiser une conférence-débat sur la démystification de la magie et la lutte contre tous ceux qui pratiquent certains secrets frauduleux, des détenteurs de secrets qui ont tendance à faire disparaître les vraies valeurs de l’Afrique », dit le natif de la région Kayes. Le  maître magicien évolue depuis plusieurs années dans le cadre de la mise en valeur de la culture africaine et pour l’évolution du continent. « Il faut que les Africains se réveillent, il est temps qu’on montre les vrais visages de notre continent. Vous savez, l’Afrique est le continent le plus détesté aujourd’hui dans le monde entier à travers nos détenteurs de secrets. Les enjeux, c’est de venir pour montrer les vraies valeurs de l’Afrique et montrer que l’Afrique ce n’est pas seulement les guerres, pas seulement la misère ni la famine », a-t-il indiqué.

 


Après le Sénégal, Burkina Faso et Cameroun, prof Babou Niang pose ses valises en Guinée pour lutter contre tous ceux qui utilisent leurs secrets pour le retard du continent. Plusieurs personnes se sont mobilisées à l’aéroport international Conakry-Gbessia pour réserver un accueil chaleureux à l’Africain. L’incontournable magicien en profitera pour traiter des maladies dites incurables par la médecine moderne.

 

 

À LA UNE
Retour en haut