› Eco et Business

Bateaux bus : le premier voyage des bateaux attendu en décembre prochain

Le Ministre d’État, Ministre des Transports Aboubacar SYLLA assisté de son homologue de l’Économie et des Finances

Le Ministre d’État, Ministre des Transports Aboubacar SYLLA assisté de son homologue de l’Économie et des Finances a conclu convention sur la concession des sites affectés au transport maritime à Conakry.

Il s’agit de la conclusion de l’accord qui sonne la mise en œuvre de l’ambitieux projet de transport maritime urbain à Conakry avec à la clé un important investissement prévu à hauteur de 35 millions d’euros et l’établissement d’une véritable et durable entreprise de transport de personnes en Guinée. Cette convention inédite dans ce domaine ouvre totalement la voie à la construction, dans les semaines à venir, des sept (7) gares maritimes prévues en plus de celle déjà réalisée par la Société Navale Guinée (SNG) sur le site de Sandervalia. Il s’agit des gares de Gbessia, Bonfi et Boussoura sur la corniche sud et celles de Lambanyi, Kipé, Ratoma et Landrea sur la corniche nord à Conakry et qui serviront de stations d’embarquement et de débarquement de passagers.
Avec un volume de dix-sept (17) navires prévus au démarrage du projet, pour une capacité minimum d’embarquement de 250 passagers par bateau, équipé de système wi-fi et d’écran à bord, des conditions de confort pour voyageurs, de gilets de sauvetage et pour un temps de trajet rapide, dont le maximum est 25 minutes (Kaporo-Sandervalia), le projet de bateaux bus promet d’offrir une alternative sérieuse, efficace et sûre aux défis de mobilité urbaine dans la capitale et créera plusieurs centaines d’emplois directs et indirects. Le Ministre d’État, Ministre des Transports Aboubacar SYLLA assisté de son homologue de l’Économie et des Finances a conclu, ce vendredi, 18 janvier 2019, avec Mayelia Logistics, une société de transport de droit ivoirien, associée dans ce projet à Damen Shipyards, constructeur de navires et Cic Marine, constructeur de gares maritimes, toutes des sociétés à renommée internationale, la convention sur la concession des sites affectés au transport maritime à Conakry.


En clair, il s’agit de la conclusion de l’accord qui sonne le déclic à la mise en oeuvre de l’ambitieux projet de transport maritime urbain à Conakry avec à la clé un important investissement prévu à hauteur de 35 millions d’euros et l’établissement d’une véritable et durable entreprise de transport de personnes en Guinée.
Attendu, au plus tard, en décembre 2019, les premiers voyages des bateaux bus, augurent une véritable révolution dans le secteur du transport urbain, pour enfin réussir à endiguer l’épineux et complexe problème de congestion des routes et surtout de pénurie de moyens de transport dans la capitale. N’est-ce pas là, un pari qui est en train d’être gagné par les autorités du pays. Le Ministre d’État, Ministre des Transports soutenait récemment : ” l’avenir de la mobilité urbaine à Conakry réside dans le ferroviaire et le maritime ”.

À LA UNE
Retour en haut