Eco et Business › Finance

Budget 2020 : Plus de dépenses que de recettes projetées

Les Députés de l’Assemblée Nationale ont suivi lundi 18 novembre 2019 la présentation du projet de budget 2020 par les ministres de l’Économie et des Finances, du Budget, du Plan et du développement économique.

Selon Ismaël Dioubaté, ministre en charge du budget, a présenté les grands axes de ce projet de budget 2020 de l’État se présentent comme suit : recettes totales attendues : 21. 706,2 milliards de fg, soit 15% du PIB contre les dépenses totales prévues de l’ordre de 26. 730,7 milliards de fg, soit 18,3% du PIB. Dans ce volet-dépenses, il y a 9. 478 milliards de fg en dépenses d’investissement, soit 7% du PIB et un solde de base de 922,30 milliards de fg, soit 0,6% du PIB.
Pour les responsables des départements techniques, Les dépenses d’investissement représentent 35,5% des dépenses totales ; soit 7% du PIB. Ces dépenses d’investissement sont financées à hauteur de 72,2% sur des ressources extérieures et 27,8% sur les ressources intérieures. Les ressources extérieures sont composées de dons à hauteur de 17,3% et pour 82,7% de prêts.

Comme répartition ou ventilation des dépenses du projet de loi de finances 2020, le gouvernement oriente 94,45% des dépenses totales 2020 vers les Affaires économiques, les Services généraux des administrations publiques, les Logements et équipements collectifs, l’Enseignement, la Défense, la Protection sociale et les services de Santé. Environ 30,7% du budget total sont affectés en 2020 à la fonction « Affaires économiques » contre 30,6% en 2019. Les Services généraux des administrations publiques vont bénéficier de 38,4% du total des dépenses en 2020 contre 21% en 2019. L’allocation budgétaire 2020 du domaine de l’enseignement est fixée à 15,8% en 2020 contre 13,1% en 2019. La fonction « logement et équipements collectifs » est créditée d’une enveloppe représentant 7,23% des dépenses projetées en 2020.Par ailleurs quand La défense nationale reçoit 4,14% du montant des allocations budgétaires 2020 contre 4,3% en 2019, Les dépenses des services de la Santé sont limitées à 8,02% des dépenses projetées pour 2020.Enfin La dotation du volet « protection sociale « est de 4,52% du budget 2020.

Et le ministre du budget a précisé que « le déficit budgétaire, qui s’établit à 5. 024,5 milliards de fg, sera couvert par des ressources de financement à hauteur de 7. 363, 4 milliards de fg et des charges de financement à hauteur de 2. 337 milliards de fg. Le solde budgétaire de base s’établit à 0,6% du PIB contre 0,9% dans la loi des finances rectificative 2019. Les députés, surtout ceux de la majorité présidentielle et une partie de l’alliance républicaine, ne comptent pas jouer à « l’école buissonnière » pour examiner et adopter ce projet de budget 2020 qui bonifie les allocations budgétaires des volets-Santé-Protection Sociale-Enseignement-Logements et équipements.


À LA UNE

Retour en haut