International › APA

Can 2019 : le Sénégal bat l’Ouganda (1-0) et passe en quarts

Pas d'image

L’équipe nationale du Sénégal a obtenu sa qualification pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations après sa courte victoire, vendredi soir au Caire (Egypte), face à l’Ouganda sur le score d’un but à zéro.Pour ce huitième de finale, le sélectionneur national Aliou Cissé a presque reconduit l’équipe qui avait battu le Kenya (3-0) lors de l’ultime journée de la phase de groupes. Seul Youssouf Sabaly a repris sa place sur le couloir gauche.

Ismaïla Sarr, à la réception d’une extraordinaire transversale d’Henri Saivet, déboule sur le flanc droit. L’ailier oblige le gardien Denis Onyango à commettre une faute. 

Très haut sur le terrain, Henri Saivet intercepte une balle dont se saisit Mbaye Niang. En pivot, l’avant-centre transmet en une touche le cuir à Sadio Mané. Le maître à jouer des Lions contrôle et décoche un tir croisé du gauche imparable (1-0, 15èmemn). 

Les Cranes accusent le coup. Un missile d’Emmanuel Okwi, détourné en corner par Alfred Gomis, gonfle leur moral (28èmemn). Sur les coups de pied arrêtés, les poulains de Sébastien Desabre font parfois trembler la défense sénégalaise. Au final, les Lions mènent au score à la mi-temps sans trop forcer.

A la reprise, le Sénégal a la possibilité de tuer le suspens. Profitant de l’apathie de l’arrière-garde ougandaise, Sadio Mané chippe un ballon dans la surface et provoque la faute du portier Onyango sur un crochet. L’arbitre algérien de la partie désigne le point de pénalty. 

L’attaquant de Liverpool (Premier League anglaise) prend la balle pour se faire justice. Mais comme face au Kenya, sa tentative est sortie par le dernier rempart des Cranes (59èmemn). Malgré quelques sueurs froides, la défense sénégalaise résiste aux assauts ougandais pour remporter le match.

En quarts de finale, les Lions croiseront, mercredi prochain, le Bénin qui a créé la sensation en éliminant le Maroc considéré comme l’un des favoris du tournoi (1-1, TAB 1-4). 

 


À LA UNE

Retour en haut