International › APA

Cinq chefs d’Etat à Libreville pour les 10 ans du décès d’Omar Bongo

Pas d'image

Cinq chefs d’Etat africains ont assisté ce samedi à une messe œcuménique organisée au palais présidentielle dans le cadre de la commémoration du 10ème anniversaire de la disparition de l’ancien président gabonais, Omar Bongo Ondimba.

Le prêche a été prononcé par l’imam de la mosquée centrale de Libreville, l’archevêque de Libreville, le président de l’église évangélique du Gabon et du représentant des églises de réveil.

Né chrétien sous le nom d’Albert Bernard Bongo, l’ancien chef de l’Etat gabonais s’était reconverti à l’islam pour devenir El Hadj Omar Bongo Ondimba. Durant son long règne il a prôné la tolérance religieuse et fréquentait la cathédrale de Libreville. Lors de son décès, une messe œcuménique avait clos les funérailles à Libreville avant son inhumation dans son fief de Franceville où il repose en paix.

Cinq chefs d’Etat ont assisté ce samedi à cette commémoration parmi lesquels le président congolais Denis Sassou Nguesso et le centrafricain Faustin Archanges Touadera. Ils ont été suivis dans la soirée de vendredi par le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita.

 Le président togolais, Faure Gnassingbé est arrivé à Libreville samedi peu après 9 heures locales (8 h TU). Teodoro Obiang Nguéma de la Guinée Equatoriale est le 5ème chef d’Etat étranger arrivé à Libreville.


 Le président Denis Sassou Nguesso et Faure Gnassingbé pourraient se rendre ce samedi à Franceville pour déposer une gerbe de fleurs au mausolée Omar Bongo Ondimba.

 

 

 

À LA UNE
Retour en haut