International › APA

Clap d’ouverture à Lâayoune de la 5ème édition du festival du film documentaire sur la culture, l’histoire et l’espace sahraoui hassani

La 5ème édition du festival du film documentaire sur la culture, l’histoire et l’espace sahraoui hassani s’est ouverte, jeudi à la ville de Laayoune, chef-lieu des provinces du sud du Royaume) en présence de grands noms de cinéma national et des personnalités des mondes de la culture, des arts et des médias.Initiée par le Centre Cinématographique Marocain (CCM), cette grand-messe cinématographique propose aux cinéphiles jusqu’au 22 décembre courant un programme riche de films documentaires sur le patrimoine, la culture et l’histoire hassanie du Sahara.

Ce festival, haut en couleurs, mettra en compétition 12 longs métrages documentaires sur le thème de la culture, de l’histoire et de l’espace sahraoui, dont trois films réalisés par des femmes, qui ont en majorité bénéficié du soutien à la production d’oeuvres cinématographiques.

Le jury du festival, présidé par le scénariste et expert en communication et publicité, Mohamed Laâroussi, est composé de Zoubida Selami, militante des droits de l’Homme, Raâboub Bhay, journaliste et chercheur en culture hassani, Charaf Eddine Zine El Abidine, journaliste et directeur de festival cinématographique, et Mahjoub Doua, réalisateur, scénariste et producteur.

Les films compétition sélectionnés pour la compétition officielle, concourent pour décrocher un ou plusieurs prix de cette manifestation. Il s’agit du grand prix du festival, du prix du jury, du prix de la meilleure réalisation, du prix du meilleur montage et du prix de la meilleure musique.

A cette occasion, le Secrétaire général de la wilaya de la région de Laayoune-Sakia El Hamra a, au nom du wali de la région, prononcé une allocution de circonstance dans laquelle il a souligné que la culture et l’espace sahraoui se distinguent par leur caractère immatériel, une caractéristique que ce festival est appelé à préserver contre tout risque de déperdition, ajoutant que cette mémoire collective constitue une composante inéluctable de l’identité culturelle nationale et consolide la pluralité du patrimoine culturel.

« Ce festival constitue un jalon essentiel dans la préservation de ce patrimoine », a-t-il insisté, appelant à ce que les recommandations devant être adoptées lors du colloque sur la culture hassani, qui sera organisé en marge de cette manifestation, soient soumis à la Commission chargée du nouveau modèle de développement au Maroc, qui vient d’entamer ses travaux lundi à Rabat.

Selon les organisateurs, le festival du film documentaire sur la culture, l’histoire et l’espace sahraoui hassani a pour objectifs d’encourager les films documentaires et les productions cinématographiques dans les provinces du Sud.

Il vise aussi à promouvoir et à faire connaître les productions documentaires traitant des différents aspects du patrimoine culturel hassani, en tant que composante essentielle de l’identité marocaine.


À LA UNE

Retour en haut