Politique › Sécurité

Conakry accueille un atelier sur ’’l’extension de la couverture sociale en Afrique, approches novatrice’’

Du 21 au 22 février 2018,  60 délégués de 18 pays africains et européens dont la France, vont échanger sur les approches novatrices sur la sécurité sociale en Afrique. Les travaux ont débuté ce mercredi en présence de plusieurs responsables des Caisses Nationales de Sécurités Sociale des pays participants et des hommes politiques du pays dont le ministre Directeur de Cabinet à la Présidence de la République de Guinée, Dr Ibrahima Khalil Kaba et le ministre du Travail, de la Formation professionnelle et de  l’Emploi, Damantang Albert Camara.

Après avoir souhaité la bienvenue aux délégués des pays à l’ouverture des travaux, le Directeur Général de la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale, Malick Sankon a fait savoir que : « face aux enjeux pour un monde juste et équitable, les études ont démontré que, la sécurité sociale, aujourd’hui plus qu’hier, reste la réponse adéquate. Certaines sociétés sont parvenues à assurer  pour leurs populations, ou en tout cas pour la majorité, les frais fondamentaux du statut humain. Par contre, dans d’autres sociétés, et en Afrique principalement, la majorité des populations reste encore sans aucune forme de couverture… »

Poursuivant, il déclare que cela reste un défi majeur pour l’ensemble des décideurs politiques et des experts du continent Africain, qui compte la population la plus jeune de la planète et dont les challenges à l’horizon 2050 seront de plus en plus importants.

Par ailleurs, Malick Sankon confit que, son Pays s’est doté d’un document de politique nationale de protection sociale, qui traduit à n’en point douter, la volonté du gouvernement pour assurer le bien être à l’ensemble des Guinéens.

Créée en 1960, la CNSS assure aux travailleurs une protection contre les risques sociaux à travers quatre branches principales notamment, les prestations familiales, l’assurance maladie, les risques professionnels et la vieillesse, complétées par l’action sociale et sanitaire. A cela s’ajoute la Caisse Nationale de prévoyance Sociale des agents de l’Etat et l’Institut  National d’Assurance Maladie obligatoire, deux nouveaux organismes créés en 2014 et qui couvrent les agents de l’Administration Publique.

Dans son discours d’ouverture du séminaire, le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Travail, Damantang Albert Camara, affirme que, les systèmes nationaux de sécurité sociale efficaces sont des outils puissants pour assurer la sécurité du revenu, prévenir et réduire la pauvreté et les inégalités, et promouvoir l’inclusion sociale et la dignité. Une politique de protection sociale bien conçue et associée à d’autres politiques pourrait améliorer la cohésion sociale, la productivité, l’employabilité et soutenir le développement économique.

Dans l’agenda de ce séminaire de deux jours, l’extension de la couverture au secteur informel (expérience de l’institut de sécurité sociale et d’assurance  nationale-Ghana), de la couverture au secteur informel (expérience de la caisse nationale de prévoyance sociale-Cameroun) et autres. Ce, afin d’atteindre les objectifs du développement durable pour le bien-être de tous les travailleurs.

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut