Eco et Business › L'Eco en +

Conakry : Arancha González en concertation avec les jeunes entrepreneurs guinéens

Arancha Gonzalez à Conakry. (c) Droits réservés.

L’objectif de la rencontre était de dialoguer avec les jeunes pour savoir quelles sont leurs attentes et comprendre leurs atouts ainsi que leurs difficultés.

En séjour de travail à Conakry depuis samedi 18 novembre dernier, Mme Arancha González Directrice Exécutive du Centre du Commerce International (International Trader Center – ITC), a échangé ce dimanche avec les jeunes entrepreneurs guinéens. Au terme des échanges, Arancha González a fait savoir qu’elle a tenu à rencontrer les jeunes pour savoir où sont leurs attentes, comprendre leurs atouts, leurs difficultés de manière à ce que leurs interventions en Guinée puissent les accompagner. « J’ai été à rencontrer des jeunes entrepreneures hommes et femmes parce qu’ils font l’objet d’une initiative financée par l’Union Européenne qui sera lancée ce lundi  19 novembre à Conakry », a-t-elle expliqué.

Arancha González a également indiqué que les rapports entre son institution et les entrepreneurs guinéens seront beaucoup axés sur la formation à l’entrepreneuriat. Selon elle, un entrepreneur est quelqu’un qui a des bonnes idées qu’il faut transformer en produit ou en service de qualité. « J’insiste que nous allons beaucoup travailler dans le domaine de formation parce que la Guinée a un énorme potentiel agricole mais qui pratique malheureusement une agriculture de subsistance. C’est ce qu’il faut transformer en une industrie agroalimentaire », a-t-elle dit. Poursuivant, Arancha González a été claire en annonçant aux jeunes entrepreneurs que leurs actions et leurs programmes ne sont pas destinés à aider des entrepreneurs de façon individuelle.  Mais plutôt, dit-elle, c’est de poser les jalons pour que tous ceux qui se retrouvent dans cette problématique puissent avoir une réponse. « Nos interventions en Guinée ne sont pas la solution à tous les problèmes liés à l’entrepreneuriat », a-t-elle rappelé.


Pour ce jeune entrepreneur Alpha Bacar Barry, tous ceux qui étaient dans la salle répondaient exactement les profils demandés par la Directrice Exécutive du Centre du Commerce International. Selon lui, il y a une conscience collective au niveau des jeunes entrepreneurs qui permet de définir le diagnostic sur le problème de l’entrepreneuriat en Guinée. Faut-il rappeler que le Centre du Commerce international est l’agence conjointe de l’Organisation mondiale du Commerce et des Nations Unies.  Il aide les petites et moyennes entreprises dans les pays en développement et les économies de transition à devenir plus compétitives sur les marchés mondiaux, contribuant ainsi à un développement économique durable dans le cadre du programme aide pour le commerce et les objectifs de développement durable.

À LIRE AUSSI

À LA UNE
Retour en haut