› Société

Condamnation d’opposants: « on ne se laissera pas faire », prévient le Front

Elles étaient des sœurs, mais également des belles-sœurs ; Elles portaient aussi le même nom. Fatou Kanté et sa sœur sont décédées toutes les deux en moins de 24 heures.

La première est décédée à Conakry des suites de maladie. Son corps a été ramené à Labé pour son enterrement. La seconde venait aux funérailles de sa sœur décédée quelques heures plutôt lorsqu’elle aussi a trouvé la mort par suite d’un accident de la circulation. Selon nos informations, l’accident s’est produit à Garambé, à l’entrée de la commune urbaine de Labé.


Cette autre triste nouvelle a plongé la famille des victimes dans un désarroi total. « C’est un coup dur pour nous. Ces deux défuntes qui sont nos sœurs sont si liées, elles portaient le même nom, elles s’appelaient toutes les deux Fatou Kanté. Pour faire la différence la première défunte on l’appelait Yayè Fatou qui a fait une crise à Conakry. Celle qui a péri dans l’accident ce matin on l’appelait Fatou Bomba. Cette dernière venait pour l’enterrement de la première quand elle a fait l’accident ce matin. Les pères des deux défuntes sont de même mère, même père. La femme qui est décédée à Conakry était la femme de Docteur Bachir Kanté, celle qui a été victime d’accident était la grande sœur au même docteur Bachir Kanté, donc c’est à la fois des sœurs et des belles-sœurs. Imaginez la tristesse qui secoue la famille des deux côtés. On embarque le corps de la première défunte à Conakry pour son inhumation ce mardi à Labé, ceux qui viennent aussi pour les circonstances font un accident, l’une meurt et les autres blessés y compris le chauffeur qui les transportait. Difficile à croire même, et c’est difficile d’annoncer à la famille la seconde mauvaise nouvelle aux proches qui continuent à venir à cause du premier décès. Ces deux sœurs se suivent, l’une venait accompagner l’autre à sa dernière demeure, finalement c’est toutes les deux qui seront accompagnées à leurs dernières demeures. J’avoue que nous sommes dépassés par ces tristes nouvelles, personne ne pouvait imaginer qu’elles partiraient au même moment. Dans le véhicule qui a fait l’accident de ce matin, il n’y avait que les membres de la famille dedans, les autres sont juste blessés, ils ont été admis à l’hôpital de Labé pour des soins » a expliqué en larme, K.S un proche des deux sœurs.

À LA UNE
Retour en haut