Société › Faits divers

Le coprs d’un homme retrouvé ligoté dans une brousse à Siguiri

Un jeune de 35 ans a été retrouvé mort ce mardi, 24 avril 2018 non loin de la localité de Soumbaraköba dans la préfecture de Siguiri. Son corps était ligoté et sa tête explosée à l’aide d’un caillou.

Ibrahima Oularé alias « Souna », originaire de la préfecture de Faranah, était diplômé en Sociologie. Faute d’emploi, il s’est tourné vers la conduite des charrettes Siguiri. Le lundi, 23 avril 2018, il s’est rendu au marché hebdomadaire de Soumbaraköba, district relevant de la sous-préfecture de Doko. Le jeune homme a travaillé durant toute la journée avant de disparaître.

Son corps a été retrouvé ce mardi matin à quelques 300 mètres du village : « Hier, j’étais avec « Souna », nous sommes partis ensemble à la Mosquée pour prier. Au sortir de la Mosquée, il a constaté la perte de sa charrette, lui et moi avons recherché la charrette jusqu’au crépuscule en vain, moi je suis rentré à Siguiri, et lui il a continué la recherche. Ce matin, on m’a informé qu’il a été retrouvé mort à Soumbaraköba », témoigne Sidiki Kourouma, ami du défunt.


Informé de ce meurtre, le commandant de la gendarmerie départementale de Siguiri a dépêché une équipe sur le terrain pour le constat. Après le constat, l’adjudant-chef Souleymane Keita a annoncé une enquête pour en savoir plus sur ce crime : « Nous allons continuer les enquêtes, mais les premières indices montrent qu’il a été ligoté avant que sa tête ne soit écrasée à l’aide d’un caillou qu’on a trouvé à côté du corps », a déclaré le gendarme.

Après le constat des agents de sécurité, le corps d’Ibrahima Oularé a été rapatrié à Faranah pour l’inhumation. Le défunt était marié et sans enfant.

À LA UNE
Retour en haut