International › APA

Coronavirus: 18 mesures du patronat camerounais pour sauver les entreprises

Le Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam) a publié ses 18 premières propositions au gouvernement en vue de freiner l’impact de la pandémie du coronavirus sur les entreprises.Au plan fiscal et social, le patronat préconise la suspension des contrôles fiscaux ainsi que le gel des redressements fiscaux en cours, le report, sans pénalités, des délais des déclarations statistiques et fiscales pour autant que les soldes ont déjà été payés le 15 mars au plus tard, l’assouplissement des conditions de délivrance des attestations de non-redevance.

Dans cette catégorie, il demande aussi le report du paiement des acomptes de l’impôt sur les sociétés (IS), l’ajournement du paiement de l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP) sur les salaires, le renvoi du paiement des contributions au Crédit foncier et au Fonds national pour l’emploi, ainsi que celui du paiement des cotisations sociales pour les entreprises dans l’impossibilité de verser des salaires à leur personnel avec cependant le maintien des couvertures y relatives pour les salariés concernés.

Dans la sphère douanière, le Gicam demande l’assouplissement des mesures de quarantaine de 14 jours des navires pour les secteurs stratégiques et produits sensibles, la suppression, durant la période de crise, des surestaries et des frais de stationnement liés aux opérations de dédouanement, l’allègement et l’adaptation des procédures de dédouanement et de paiement des fournisseurs, mais également la suspension des contrôles douaniers après enlèvement des marchandises.

S’agissant du volet monétaire et financier, le gouvernement est invité à activer les leviers visant à approvisionner le système bancaire en liquidités à travers la baisse des taux d’intérêts, l’augmentation des plafonds de refinancement. Il s’agit également d’accompagner les banques et établissements financiers dans l’octroi des crédits de trésorerie aux entreprises et de geler, par voie règlementaire, les échéanciers de remboursement de crédits et de leasing des entreprises et des particuliers auprès des établissements de crédit, et de supprimer les pénalités et les coûts additionnels y afférents.

Au-delà d’autoriser la tenue des assemblées générales des entreprises au-delà de juin 2020, le patronat espère de l’État l’accélération des remboursements des crédits de taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et de la dette intérieure, la suspension des pénalités pour d’éventuels retards dans l’exécution des marchés publics, ainsi que l’institution d’un fonds de soutien aux petites et moyennes entreprises (PME) et à l’artisanat.

Voici une semaine, le Gicam a exprimé ses vives préoccupations et inquiétudes face aux répercussions, déjà perceptibles auprès de nombreuses entreprises, mais surtout sur le désastre économique, social et humain que pourrait entraîner la pandémie du Covid-19.

Son conseil d’administration a ainsi appelé non seulement à mobiliser en urgence l’ensemble des instruments de politique monétaire, budgétaire et commerciale, mais également à mettre en place des politiques inédites de soutien aux entreprises et aux ménages, afin de gagner la «guerre» contre le coronavirus.

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut