International › APA

Coronavirus, économie et sport au menu des quotidiens marocains

L’impact du Coronavirus sur l’économie nationale, les effets de la sécheresse et les compétitions africaines de football sont les principaux sujets qui retiennent l’attention des quotidiens marocains parus ce vendredi.Abordant les effets du Coronavirus, +l’Économiste+ souligne qu’avec ou sans virus, il y a malheureusement longtemps que la Bourse de Casablanca a perdu son rôle d’indicateur de performances.

S’il est bien difficile d’attribuer les mouvements boursiers marocains à la pandémie, dans le reste du monde, on ne s’en prive pas, note le quotidien, faisant observer que « ça engendre, ipso facto, des dégâts plus importants que ce satané virus ».

Partout les responsables politiques sont à rude épreuve, s’employant à protéger sans détruire, poursuit-il, soulignant que « pour l’instant, les nôtres se débrouillent plutôt bien ».

S’agissant de l’impact de la sécheresse, +Al Alam+ rapporte que le Parti de l’Istiqlal a exhorté le gouvernement à prendre les mesures anticipatives nécessaires pour garantir l’eau potable et l’eau d’irrigation, ainsi que les fourrages à des prix abordables pour les petits agriculteurs et éleveurs.

En lançant cet appel, la formarion politique met le gouvernement face à ses responsabilités, rapporte la publication, appelant à anticiper les effets de la crise en adoptant un « plan de sauvetage ». Car selon lui, laisser pour compte l’agriculteur et le monde rural est « une menace pour le pays et pour la stabilité ».

Dans le même sillage, +Aujourd’hui le Maroc+ estime que les responsables de la tutelle ont déjà décidé d’agir dans le but de limiter la casse, précisant que les plans et mesures seront adaptés au fur et à mesure de l’évolution de la situation sur le terrain.

Le pays semble mobilisé pour faire face aux impacts du manque de pluie, indique le quotidien, notant que des mesures sont prises par d’autres départements et institutions publics pour répondre à toutes les demandes émanant des paysans dans toutes les régions du Royaume.

Au registre sportif, +Al Massae+ rapporte que la CAF a décidé de maintenir le CHAN 2020 et les autres compétitions opposant les clubs.

Dans un communiqué publié mercredi, la Confédération africaine de football (CAF) a décidé du maintien de l’organisation du CHAN prévu au Cameroun du 4 au 25 avril prochain. Une décision qui fait grincer les dents puisque le pays organisateur et ceux participants ont enregistré des cas de coronavirus, indique le quotidien.

En attendant, une visite d’inspection de la commission médicale de la CAF est prévue les 14 et 15 mars 2020 au Cameroun. Cette mission a pour objectif d’évaluer l’ensemble des mesures préventives prises par le comité local d’organisation.

Le communiqué concerne aussi les matches des éliminatoires de la CAN 2021 prévus fin mars, alors que plusieurs pays ont demandé le report des matches, dont la Gambie et le Rwanda. C’est le cas également de la Champions League et de la Coupe de la CAF qui seront maintenues.

D’un autre côté, +Assabah+ rapporte que le Wydad et le Raja de Casablanca, qui disputeront les demi-finales de la Champions League, feront une demande à la fédération pour exempter leurs joueurs d’une participation au CHAN.

En effet, ils exigent que le coach des joueurs locaux se passe des services d’au moins 7 joueurs évoluant dans les deux clubs casablancais et fasse appel à des joueurs des clubs qui ne sont pas engagés dans les compétitions africaines.

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut