Politique › Justice

Corruption: des cadres dans le viseur d’Alpha Condé

La lutte contre la corruption s'intensifie

Après Paul Moussa Diawara (OGP), Sékou Camara (OGC) et Chérif Haidara de la LONAGUI, poursuivis pour malversations financières, d’autres cadres sont dans le collimateur de l’inspection générale d’Etat (IGE).
Le Gouvernement guinéen piloté par Kassory Fofana n’entend pas s’arrêter en si bon chemin dans la lutte contre les détournements des deniers publics. Le président Alpha Condé l’a réitéré il y a moins d’une semaine en avertissant que « tout cadre » qui ne gère pas bien sera « limogé ». Déjà trois hauts commis de l’Etat sont dans les filets de la justice. D’autres dossiers sont en cours d’examen, apprend-on. Quels sont ceux qui sont visés ? Interrogé récemment par un journaliste d’Africaguinee.com, l’inspecteur général d’Etat Aliou Diallo n’a pas voulu donner de détails, indiquant que le devoir de réserve qu’il s’impose ne l’autorise pas d’en parler.
Quant à l’agent judicaire de l’Etat, il est formel : « Nous savons qu’il y a en instance d’examen d’autres situations au niveau de l’inspection Générale d’Etat. Nous sommes convaincus que d’autres documents nous seront également communiqués. Puisque nous sommes les seuls destinataires de ces documents aux fins de saisine éventuelle des juridictions en cas de détournement avéré (…) Il y a des dossiers en cours », a confié maitre Mory Doumbouya précisant que tout dossier communiqué va faire l’objet d’une procédure de jugement.


À LA UNE

Retour en haut