Politique › Justice

Cour Constitutionnelle: Mohamed Lamine Bangoura installé à l’absence de Kèlèfa Sall

Comme annoncée dans l’un de nos articles, Mohamed Lamine Bangoura, précédemment élu président de la cour constitutionnelle par 7 conseillers frondeurs a été installé dans sa nouvelle fonction. La cérémonie de passation de pouvoir a eu lieu ce lundi 08 octobre 2018 au siège de l’institution à Kaloum.

Plusieurs présidents des institutions républicaines du pays dont le médiateur de la république, le président de la Cour des Comptes et des représentants du premier ministre, des membres du gouvernement et les membres du personnel Administratif ont assisté à cette cérémonie.

Dans son discours, le ministre conseiller à la présidence chargé des relations avec les institutions républicaines, Mohamed Lamine Fofana, a rappelé le mode d’élection à la cour constitutionnelle. «L’élection du président de la Cour Constitutionnelle se fait interne, il y a un seul témoin, c’est un huissier, l’huissier constate que l’élection s’est bien déroulée, il dresse un procès verbal à partir de l’instant, il peut exercer le rôle de président de la Cour Constitutionnelle. Le sens du décret du président, c’est juste pour introduire la fonction administrative et financière, c’est tout, il n’entérine pas.» a t- il déclaré.

Pour sa part, le président entrant annonce une nouvelle ère et promet de veiller sur le respect de la Constitution guinéenne: «Nous allons amorcer une nouvelle ère dont les gros piliers sont: le respect de la Loi, l’esprit de collégialité, le respect mutuel, la solidarité, la fraternité, la transparence et l’humilité. Nous allons par ailleurs consolider les bases de notre indépendance en veillant au respect de la Constitution dont notre juridiction en est la gardienne. Je donne l’assurance que la Cour Constitutionnelle ne dérogera pas à sa mission fondamentale, celle de contribuer au renforcement des valeurs démocratiques dans notre pays…», a promis Mohamed Lamine Bangoura.

Poursuivant son intervention, le nouveau président de la cour constitutionnelle a décliné ses objectifs: «J’ai un double objectif: mériter la confiance de mes pairs et du peuple de Guinée, et veiller en ma qualité de président à ce que la Cour Constitutionnelle accomplisse sa mission de contrôle de la Constitutionnalité des lois, des ordonnances, des règlements de l’Assemblée Nationale et des engagements internationaux de notre pays, cela en toute indépendance et dans le respect des règles en vigueur », ajoute-t-il.

Il faut souligner que le décret entérinant l’élection de Mohamed Lamine Bangoura est contesté par non seulement la société civile guinéenne mais aussi les hommes de droits qui estiment que la loi en la matière a été violée.
Cette installation de Mohamed Lamine Bangoura à la tête de la cour constitutionnelle mettra t-elle fin aux débats dans la cité? Attendons de voir!


À LA UNE

Retour en haut