International › APA

Covid-19 : l’Afrique confrontée à une pénurie d’oxygène

A côté de l’accès difficile aux vaccins dans plusieurs pays, certains pays africains doivent aussi faire face à une pénurie d’oxygène médical alors que les craintes d’une troisième vague de contaminations sont réelles.Plusieurs pays africains sont au bord de l’asphyxie face à la pénurie d’oxygène dans les hôpitaux pour soigner les cas graves de coronavirus. Une situation qui a réuni en urgence les ministres de la Santé de l’Union africaine par visioconférence ce week-end. « L’offre d’oxygène dans les hôpitaux publics n’est pas suffisante par rapport à la demande. Il y a eu une augmentation de la demande à cause de la deuxième vague. Plus de gens sont atteints de la Covid-19 et ont besoin d’oxygène pour survivre », avance le Dr. Ibukun Tunde-Oni, ministre de la Santé de la RD Congo.

Des inquiétudes renforcées par la présence du variant indien dans certains pays comme la RDC où cinq cas ont été identifiés positifs ces derniers jours selon le ministre de la Santé. « Ces cinq variants indiens sont le fruit d’une double mutation du variant britannique et du variant sud-africain. Mais la situation est calme, au niveau clinique, il n’y a aucune crainte également donc la population doit se rassurer parce que toutes les mesures ont été prises » rassure-t-il.

A côté de la RD Congo, la Tunisie a des difficultés pour se procurer de l’oxygène nécessaire pour soigner les cas plus graves. L’inquiétude monde du côté des autorités alors que le pays a enregistré au mois d’avril un nouveau pic de contaminations et des dizaines de décès.

L’oxygène manque aussi à Madagascar, submergé par une seconde vague de malades depuis l’arrivée du variant sud-africain.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (Oms), une personne sur cinq souffrant du Covid-19 aura besoin d’oxygène. Dans les cas graves, ce chiffre peut grimper de trois sur cinq.

Certains experts attribuent cette pénurie aux deux multinationales : Le groupe britannique Linde Group et le groupe français Air Liquide qui dominent le marché mondial. Ces deux géants sont accusés de surfacturer l’oxygène médical, limitant parfois l’approvisionnement des hôpitaux, en essayant d’empêcher la concurrence d’entrer sur ce marché

Cette problématique de l’oxygène médicale vient s’ajouter à la question liée à l’accès aux vaccins. Plusieurs pays africains ont pu être approvisionnés dans le cadre du système Covax, un mécanisme mis en place par l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) pour un accès mondial et équitable aux vaccins. Mais l’initiative Covax ne permet pour le moment de vacciner que 20 % de la population africaine alors que la menace d’une troisième vague plane toujours sur le continent.

Bon plan
Publié le 19.04.2021

A la découverte de FOUTA-DJALON

Ensemble de hauts plateaux situés en Guinée, le Fouta-Djalon, souvent appelé le « château-d'eau de l'Afrique de l'Ouest » couvre environ 80 000 kilomètres carrés. Cet ensemble est…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut