International › APA

Covid-19 : le gouvernement camerounais dénonce des cas positifs cachés dans les familles

Le ministre camerounais en charge de la Santé publique (Minsante), Manaouda Malachie, a dénoncé avec force celles des personnes porteuses du coronavirus et qui se camouflent auprès de leurs proches, contribuant ainsi à répandre une pandémie qui compte déjà 113 cas positifs dans le pays depuis le 7 mars dernier.«Je voudrais préciser que la majorité des cas positifs sont des personnes venant des pays à risque et qui se cachent dans les familles. C’est irresponsable. C’est pourquoi, dénonçons systématiquement ces voyageurs pour qu’ils viennent se faire dépister», écrit-il notamment sur sa page Twitter.

 Ces derniers jours en effet, les médias locaux se sont faits l’écho de ces voyageurs qui, fraîchement rentrés au pays, se sont délibérément soustraits aux tests de dépistage dans les aéroports ou ont déserté les lieux de confinement. Ému par la multiplication de ces fugues, Manaouda Malachie a régulièrement sommé les concernés à se conformer aux mesures sanitaires édictées par les autorités et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Rendu à samedi soir, et en dehors des cas notifiés et internés, le Cameroun comptait également 3 décès des suites de Covid-19 et 2 malades, à nouveau négatifs et sortis de l’hôpital depuis le 19 mars après 14 jours de traitement.

 Samedi, le Minsante a annoncé une vaste opération, du 2 au 7 avril prochain dans la métropole économique, Douala, de recherche active des cas au sein de la population dans le cadre de la riposte contre le coronavirus et qui mobilisera environ 1500 agents sanitaires.

 Depuis le 17 mars dernier, le gouvernement a également déclenché la mise en œuvre d’un plan de riposte contre le coronavirus comportant 18 mesures restrictives pour une durée de 15 jours, éventuellement renouvelable. Celles-ci vont de la fermeture des frontières aériennes, terrestres et maritimes à la pause dans l’octroi des visas d’entrée au Cameroun en passant par la fermeture des établissements éducatifs et professionnels, publics et privés, l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes ou encore la fermeture des débits de boisson et restaurants dès 18 heures.

 Dans le même sens, le plan sanitaire local de réponse au Covid-19 vise, en dehors de la recherche active et précoce des cas par un testing généralisé, la prise en charge qualitative des cas avec extension des capacités, la régulation sociale afin d’éviter la propagation, la gouvernance et la redevabilité.

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut