Société › Actualité

Crise sociale: Les FSG annoncent des nouvelles manifestations à Conakry

Depuis l’annonce de l’augmentation du prix du carburant à la pompe par le gouvernement, les forces sociales de Guinée se sont inscrites dans une logique de protestation. 

En effet depuis le 1er juillet dernier, les forces sociales de Guinée ont mené plusieurs démarches pour tenter de faire fléchir le gouvernement afin qu’il ramène le prix du carburant à 8000francs.

Des marches pacifiques et des  journées villes mortes ont caractérisé le mois de juillet. Sauf que jusque-là, le gouvernement n’a pas fléchit. Le carburant est vendu à 10000gnf le litre à la pompe.

Apparemment, les membres des forces sociales ne désarment pas.  Elles viennent rendre public une lettre dans laquelle, elles annoncent l’organisation d’une marche le mardi 07 août prochain. « Cette marche pacifique se tiendra dans les cinq (5) communes de Conakry de 8h à 18h… » Indique la lettre.


Cette fois, on constate un changement de stratégie organisationnelle. Les marcheurs de chaque commune ont un point de rendez-vous.

« Commune de Matoto: rond-point tannerie, Ratoma rond-point Hamdallaye, Dixinn: rond-point belle vue, Matam: carrefour constantin, Kaloum: rond-point Port autonome et tous ont rendez-vous à l’esplanade du palais du peuple » explique-t-on dans la lettre d’information adressée au gouverneur de la ville de Conakry avant de préciser que plus d’un million de personnes sont attendues ce jour dans les rues de Conakry.

À l’allure où vont les choses, il faut dire que l’espoir de voir le prix du carburant à la baisse en Guinée est minime. Car, pour maintenir cette augmentation de 25%, le gouvernement Kassory a mis en circulation, 25 des 100bus offerts à la Guinée par la Turquie en 2016. Ce pour, dit-on, servir de mesures d’accompagnement à la population.

À LA UNE
Retour en haut