Société › Médias

Dabola : Abdoulaye Bah inhumé à Dinguiraye,  sa ville natale

(c) journaldeconakry.com

C’est à 14 heures 30, du jeudi 21 juin 2018, après le symposium organisé par le gouvernement guinéen, que le corps d’Abdoulaye Bah a quitté Conakry pour son Dinguiraye natal où  il est arrivé à 2 heures en compagnie de sa famille biologique et professionnelle.

A 8 heures, la cérémonie funèbre a débuté par la lecture du saint Coran. Le moment a été pour les sages et amis(es) de bénir Abdoulaye pour son repos éternel.

Comme on aime à le dire,  la nature a horreur du vide, alors Abdoulaye Bah a laissé un grand vide au sein de sa famille biologique  et professionnelle.

Après la lecture du saint coran, une foule compacte  a pris d’assaut la mosquée  historique de Cheik El-hadj Oumar Tall de Dinguiraye d’où naquis il y a de cela 41 années, le désormais ancien chef de bureau adjoint de Guineenews, pour la prière du Vendredi suivi de la prière funèbre de notre confrère Abdoulaye Bah.

Après seulement  une année et demi de mariage, l’épouse  d’Abdoulaye Bah dit avoir eu le meilleur mari au monde: « Dès qu’on m’a annoncé sa mort,  j’ai dit Abdoulaye tu m’as trahi non pas parce que tu n’étais pas fidèle en moi, mais parce que tu m’as laissée seule et aller pour toujours. On était censé être ensemble durant des années, avoir des enfants et petits-enfants mais malheureusement Dieu en a voulu autrement je m’en remets à la volonté de Dieu… je retiens de lui un homme bon, exemplaire, un ami et confident,  le meilleur mari au monde… ».

Les  ministre des Transports, Ibrahima Kourouma, de la Ville et de l’Habitat, Gassama Diaby de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté et le Directeur général de la Caisse Nationale de  Sécurité Sociale, Malick Sankhon, Hadja Halimatou Dalein Diallo, épouse du chef de file de l’opposition républicaine,  étaient tous présents à Dinguiraye.

Après la prière funèbre direction le cimetière de Tintikolè  en face du centre de santé Manden où est logé pour l’éternité Abdoulaye Bah, journaliste.

Pour rappel,  Abdoulaye Bah est décédé à l’hôpital de l’amitié Sino-guineennne, suite à un accident qu’il a subit le samedi dernier à Matoto alors qu’il couvrait les travaux d’assainissement de la ville de Conakry en compagnie du ministre des Travaux publics et celui de la jeunesse.

Abdoulaye Bah est mort l’arme à la main.

Que son âme repose en paix. Amine!

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut