Eco et Business › Ressources minières

Début officiel de l’exportation de la bauxite de Dian Dian

(c) droits réservés

La Compagnie de bauxite et d’alumine de Dian Dian, a officiellement démarré ce mardi, 19 juin 2018, l’exportation de son riche minerai de bauxite de Dian Dian à la teneur moyenne de 59%.

L’entreprise avait obtenu sa convention de base depuis 2001. La cérémonie officielle de lancement a eu lieu au port minéralier de Taressa dans la commune rurale Kamsar à Boké et a été présidée par le Chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé.

L’ambassadeur de Russie en Guinée, Son Excellence Alexandre Bregadzé, des responsables de la société RUSAL et de toutes les autorités locales y ont également pris part.

Le début de l’exploitation marque la deuxième étape consistant à l’exportation de ce produit, extrait du gisement de Dian Dian, de classe mondiale.

Avant de procéder au lancement des opérations de chargement de la bauxite dans le bateau qui mouillait aux larges, le président de la République, le Pr Alpha Condé a tout d’abord félicité la compagnie Rusal pour avoir honoré son engagement. Le chef de l’Etat a ensuite interpellé les populations, les autorités administratives et politiques, ainsi que les responsables de RUSAL, chacun sur ses responsabilités.

« J’invite les populations de Boké à soutenir toutes les actions de RUSAL dans la région. C’est la condition préalable à tout développement de notre pays. J’invite aussi la compagnie RUSAL à respecter le contenu local du code minier guinéen. Il s’agit notamment de son implication au développement communautaire et la protection de l’environnement. J’invite la société à accélérer son développement notamment par la construction de sa raffinerie d’alumine. L’Etat de son côté, s’engage à tout mettre en œuvre pour l’accompagner », a dit le président de la République.


Dans son discours de circonstance, le Directeur business alumine de la société Unie RUSAL, Yakov Itskov, a rappelé les efforts conjugués entre la Guinée et la compagnie RUSAL qui ont abouti à cette phase d’exportation du produit de la COBAD. Il a révélé que la première phase du projet a coûté quelques 220 millions de dollars à RUSAL et permis de créer non seulement la mine, mais aussi des routes et des embranchements de rails et du port minéralier. Monsieur Itskov a ensuite annoncer qu’ « avec la COBAG, RUSAL qui contribue depuis 15 ans au développement de la Guinée, va créer 1 300 emplois directs et va exporter trois millions de tonnes de bauxite par an. Cette capacité va augmenter jusqu’à six millions de tonnes dans les prochaines années », a promis ce responsable de RUSAL.

Le gisement de bauxite de Dian Dian, situé dans la préfecture de Boké, s’étend sur une superficie de de 120 km. Sa teneur moyenne est estimée à 59%, faisant de lui le gisement le plus riche au monde.

Ses réserves sont évaluées à 564 millions de tonnes. La COBAD entend, dans les premières années, exporter 3 millions de tonnes de bauxite par an, avant de passer au double. La réalisation d’une raffinerie d’alumine est dans le programme de la compagnie même si aucune date n’est pour l’heure annoncée, à cause notamment de la situation de la relance de l’usine d’alumine Friguia, prévue ce mercredi, 20 juin 2018.

En Guinée, la société Unie RUSAL détient, en plus de la COBAD à Boké, la CBK à Kindia et le complexe bauxite-alumine de Fria, faisant d’elle l’une des plus importantes sociétés minières de la place.

À LA UNE
Retour en haut