Eco et BusinessSociété › L'Eco en +

Des employés du port de Conakry transférés à la société turque Albayrak

378 travailleurs titulaires et 88 contractuels ont été transférés à Alport Conakry S.A, une filiale d’Albayrak.

Récemment signé à Conakry, le contrat de concession du Port Conventionnel de Conakry à la société turque ‘’Albayrak’’ entre ainsi dans sa phase active. Dans la soirée du lundi 30 septembre, les travailleurs ont été officiellement transférés à la filiale de la société turque.

C’était à l’occasion d’une cérémonie officielle présidée par le ministre d’Etat en charge des Transports, Elhadj Aboubacar Sylla qui avait à ses côtés certains de ses cadres techniques, le diplomate turc en Guinée, les responsables de la société Albayrak et de nombreux responsables et travailleurs de la direction générale du Port Autonome de Conakry (PAC).

Dans son allocution de circonstance, la directrice générale du Port Autonome de Conakry n’a pas manqué de mots pour remercier l’ensemble des invités.

« A travers cet événement solennel que nous célébrons aujourd’hui dans le cadre du contrat de concession pour la modernisation du Port Autonome de Conakry, il va être procédé au transfert du personnel du Port se trouvant dans le périmètre concédé à la société Albayrak. Ce transfert qui porte sur 378 travailleurs titulaires de contrat à durée indéterminée et 88 personnes contractuelles qui seront finalement engagés par Alport Conakry S.A (filiale d’Albayrak) s’est déroulé sans perte d’emplois, dans la paix et la quiétude sociale sous les auspices de l’inspection générale du travail. Ce défi a été relevé par le Port Autonome de Conakry et son partenaire Albayrak, sous l’impulsion du Président de la République, Pr Alpha Condé qui a prescrit très tôt aux deux parties, le principe de zéro licenciement », dit Mme Aissata Aribot.

La société réalisera plusieurs travaux pour moderniser ce port, tels que la construction d’une pénétrante de 4 km qui relie le Port Autonome de Conakry à la corniche nord de Kaloum incluant un parking pour 600 camions, la réhabilitation et l’éclairage public dans l’enceinte portuaire qui permet le fonctionnement du port pendant 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, la réhabilitation des quais, la délocalisation du portail d’entrée du port vers le Petit Bateau avec toutes les commodités de service, l’acquisition d’aire à la navigation maritime, l’acquisition de nouvelles unités flottantes, la construction d’un port de pêche moderne, ajoute encore la directrice.

Source : Afrique Panorama


À LA UNE

Retour en haut