International › APA

Détérioration de la compétitivité des économies de la Cemac (Banque centrale)

La compétitivité des prix des économies au sein de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (Cemac), appréciée à partir du taux de change effectif réel (Tcer) global, se caractérise au dernier trimestre 2019 par une réduction des gains de positions concurrentielles par rapport au niveau enregistré pendant les trois premiers mois de l’année en cours, selon une note d’analyse de la Banque centrale (Beac) parvenue samedi à APA.Ce repli de positions concurrentielles sur les marchés internationaux, qui avait légèrement fléchi au 2ème trimestre de 0,02%, après une baisse de 1,4% le trimestre précédent, est imputable à la détérioration de la compétitivité sur le front des importations (+0,1%), ayant toutefois été compensée par des gains de positions sur le front des exportations(-0,4%).

Selon la Beac, cette évolution vient conforter le rôle prépondérant des grandes économies partenaires notamment de la France, de l’Allemagne et de l’Italie dans les performances des exportations des pays di!e la Cemac, la synchronisation des mouvements conjoncturels s’étant accrue durant les dernières années et conduit à une plus grande sensibilité des économies sous-régionales aux retournements de cycles de croissance en Europe.

Par ailleurs, entre le 1er et le 2ème trimestre 2019, le franc CFA de la sous-région s’est déprécié par rapport aux monnaies des pays développés, soit de -1,8% vis-à-vis du dollar, -1,3% de l’euro et -0,3% de la livre sterling, tandis que la devise s’est appréciée de 0,4% par rapport au yuan.


À LA UNE

Retour en haut