International › APA

Développement, régionalisation, politique et sport au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains

Les quotidiens et hebdomadaires marocains parus ce samedi traitent de nombreux sujets notamment l’action de la Commission spéciale sur le Modèle de Développement, la régionalisation avancée, la rencontre de haut niveau Maroc-France et le championnat marocain de football.+Le Temps+  relève qu’un mois est passé entre l’installation du président de la Commission spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD), Chakib Benmoussa, et le premier conclave avec les membres au grand complet. « Il y a assurément là de quoi susciter des élans d’optimisme », estime la publication.

S’agissant des membres de la Commission, l’hebdomadaire indique qu’il s’agit de 35 spécialistes, incarnant l’essence intellectuelle et managériale du pays. « Ils ont un semestre pour livrer leur diagnostic sur ce qui ne va pas ou va mal dans le pays ».

Sur le même registre, +Telquel+ écrit que « les 35 de Benmoussa ont des airs de dream team », indiquant que les membres de la CSMD sont un échantillon de ce que le Maroc a de mieux à offrir sur le plan intellectuel.

Au sein de cette commission, les personnalités courageuses ne manquent pas, note le journal, soulignant que nombre d’entre elles ont fait preuve de franc-parler dans un passé récent où la subversion pouvait briser une carrière.

« Avant que le véritable travail ne commence, savourons cette belle brochette de talents », lance-t-il.

Abondant dans le même sens, +Challenge+ fait savoir que les membres de cette commission sont issus de divers horizons avec des parcours académiques et professionnels pluriels et une connaissance importante de la société marocaine et des questions politiques, économiques et sociales, culturelles et environnementales.

« Les missions attribuées à la CSMD sont axées sur deux principaux objectifs: faire un état des lieux précis et objectif en vue de relever les dysfonctionnements et les points forts et tracer les contours d’un modèle de développement renouvelé à même de permettre au Maroc d’accéder aux rangs des pays avancés », précise la publicaton.

L’équipe de Benmoussa devra rendre sa copie dans six mois, une période qui, de l’avis d’observateurs, reste insuffisante, prévient-il.

+Le Matin+ se fait l’écho du message royal adressé, vendredi à Agadir, aux participants aux premières Assises nationales de la régionalisation avancée et dans lequel le Souverain a indiqué que l’application effective de la régionalisation avancée, de ses principes théoriques comme de ses modalités pratiques, reste tributaire de la mise en place d’une politique régionale clairement définie et réalisable en matière économique, sociale, culturelle et environnementale.

« Un tel processus doit être mené en accord avec une politique publique intégrant la dimension régionale, s’appuyant sur une économie forte et efficiente, génératrice de croissance, pourvoyeuse d’emplois et garante de justice sociale et s’attachant à conférer une efficacité accrue aux programmes et aux projets entrepris au niveau territorial pour qu’ils puissent profiter réellement aux bénéficiaires ciblés », a indiqué le Roi Mohammed VI dans ce message.

+Akhbar Al Yaoum+ fait savoir que la réunion de haut niveau tenue à Paris entre le Maroc et la France s’est conclue par la signature de nombreux accords.

Lors de la cérémonie de clôture, sous la coprésidence des deux chefs du gouvernement, Saâd Dine El Otmani et Édouard Philippe, des accords ont été signés dans les domaines de l’économie, de la culture et de l’éducation.

Il s’agit notamment de l’octroi d’un prêt de 150 millions d’euros en faveur de l’insertion économique des jeunes dans trois régions à savoir: Rabat-Salé-Kénitra, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Souss-Massa, d’une Déclaration d’intention sur la coopération dans les domaines de l’enseignement préscolaire, de la formation initiale et continue des enseignants et d’un arrangement administratif relatif au développement de la coopération en matière de propriété industrielle entre l’Institut national de la propriété industrielle (INPI) et l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), rapporte le quotidien,

+Rissalat Al Oumma+ rapporte que les échanges commerciaux du Maroc avec la France ont augmenté de 7,1% en 2018 pour atteindre 117,1 milliards de dirhams (1 euro= 10,7 DH), après une progression de 6,6% en 2017, selon la Direction des Etudes et des Prévisions financières relevant du ministère de l’Economie et des Finances et la réforme de l’administration.

De 2012 à 2018, la France est le premier investisseur au Maroc avec une part de 28% en moyenne. En 2018-2019, elle est devenue deuxième investisseur au Royaume, devancée par l’Irlande (dont la part a atteint 20%). Sur les neuf premiers mois de 2019, les importations en provenance de la France ont rebondi de 11,5%, en glissement annuel, pour s’établir à 44,5 milliards de dirhams.

Les exportations vers la France se sont accrues de leur côté de 2,4% pour atteindre 45 milliards de dirhams. Le solde commercial reste excédentaire (443 millions de dirhams), avec un taux de couverture des importations par les exportations de l’ordre 101%.

Au registre sportif, +Al Massae+ souligne que les huit matchs de la dixième journée du championnat marocain de football se joueront dans leur totalité ce weekend. Une première depuis le début de la saison.

Mais tout le monde n’a d’yeux que pour le derby casablancais qui opposera, dimanche à partir de quinze heures sur la pelouse du complexe sportif Mohammed V, le Raja au Wydad de Casablanca, écrit le journal.

Ce derby aura un goût particulier puisqu’il intervient quelques semaines à peine après la double confrontation entre les deux équipes casablancaises en Coupe Mohammed VI des clubs champions, et qui s’est soldée par la qualification des Verts lors d’un match retour à rebondissements (1-1 au match aller, 4-4 au match retour).

Le derby du dimanche sera donc l’occasion pour les Wydadis de laver l’affront et de prendre leur revanche sur leurs voisins et rivaux.

Le Raja, qui est sur une bonne lancée depuis sa qualification pour les quarts de finale de la Coupe arabe, tentera lui de réduire l’écart qui le sépare en championnat du Wydad puisque les Verts pointent actuellement à la cinquième place du classement avec un total de 14 points, tandis que le Wydad se trouve en tête du classement du championnat avec 19 points à son compteur, rappelle le journal.


À LA UNE

Retour en haut