International › APA

Divers sujets au menu des quotidiens marocains

Les défis lancés aux chambres professionnelles et la planification des politiques publiques sont les principaux sujets traités par les éditorialistes des quotidiens parus jeudi.+L’Economiste+ écrit qu’« il faudra attendre les résultats des élections des chambres professionnelles qui auront lieu ce vendredi pour avoir une idée sur la cartographie politique du scrutin du 8 septembre prochain ».

L’assouplissement de la tutelle et le statut des Chambres ainsi que la réhabilitation du rôle des élus sont autant de revendications qui figurent dans les programmes des parties politiques durant cette campagne, fait savoir le quotidien, regrettant qu’une fois les élections passées, les partis rangent le programme électoral pour un prochain rendez-vous et les chambres retombent dans le train quotidien.

A cet effet, la publication appelle à inverser l’équation pour que les chambres professionnelles aient leur mot à dire dans tout ce qui a trait au monde économique et à l’investissement

“Si elles veulent peser sur les grands choix, les chambres professionnelles devront s’impliquer dans les conseils d’administration des universités car les besoins en matière de formation pour l’emploi se dessinent aussi à ce niveau”, conclut-il.

Sur un autre registre, +Aujourd’hui le Maroc+ écrit que quand le Maroc met en place des stratégies et des politiques sectorielles, elles sont souvent et naturellement dans des horizons lointains, soutenant que les prévisionnistes et autres experts de diverses disciplines sont presque tous unanimes sur le fait qu’il est devenu aujourd’hui impossible de planifier sur de longues durées.

Et comme il le fait depuis quelques années, ces politiques sont revisitées, modifiées, réajustées en cours de chemin au gré des nouveautés et des évolutions de l’environnement national et mondial, poursuit le journal, appelant à se projeter dans l’avenir même le plus proche pour anticiper les imprévus et d’y être préparé quand ils arriveront.

“C’est le seul moyen pour rester dans l’anticipation”, assure-t-il.

+Al Ahdath Al Maghribia+ croit savoir que la commission nationale consultative d’autorisation du vaccin anti-Covid-19 et la direction des médicaments et de la pharmacie au ministère de la Santé tiennent des réunions depuis mercredi pour étudier la question de l’autorisation d’urgence du vaccin Pfizer BioNTech.

L’étude porte sur les dossiers du produit, les normes de fabrication, de sécurité, de qualité et d’efficacité du vaccin, les résultats des essais précliniques et cliniques de la première phase à la quatrième, ainsi que la reconnaissance internationale de ce vaccin.

Et eu égard aux bons résultats de ce vaccin à l’échelle internationale, les autorités compétences devraient accorder l’autorisation d’utilisation d’urgence du vaccin Pfizer BioNTech, rapporte le quotidien. Cette autorisation, font savoir les sources du journal, permettra au Maroc de recevoir au cours de cette semaine un lot de 1,2 million de doses du vaccin Pfizer BioNTech.

Cette nouvelle commande renforcera le stock des vaccins et permettra au Maroc de se prémunir contre les risques d’approvisionnement en la matière. Ce nouvel arrivage va sans doute accélérer davantage la campagne de vaccination qui bat déjà son plein dans le pays et qui sera certainement élargie aux personnes âgées de plus de 18 ans.

Bon plan
Publié le 19.04.2021

A la découverte de FOUTA-DJALON

Ensemble de hauts plateaux situés en Guinée, le Fouta-Djalon, souvent appelé le « château-d'eau de l'Afrique de l'Ouest » couvre environ 80 000 kilomètres carrés. Cet ensemble est…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut