Politique › Justice

Dixinn: Un enseignant plaide non coupable du viol d’une fillette de 06 ans

Comparu devant le tribunal criminel pour viol sur mineure, Alpha Ousmane Diallo a plaidé, lundi, 16 mars 2020, non coupable des faits qui lui sont reprochés au Tribunal de Première Instance(TPI) de Dixinn, a suivi l’AGP.

Placé sous mandat de dépôt le 22 janvier 2016, le mis en cause Alpha Ousmane Diallo, professeur d’anglais de son état a rejeté d’un revers de la main les faits qui lui sont reprochés et a donné sa version des faits : « Après mes cours à l’université Cheick Modibo Diarra, je me suis rendu aux environs de 12 heures dans une autre école où je suis le directeur pour voir si tous les enseignants ont répondu présents ».

Le mis en cause a indiqué que son école a été saisie par les parents de la victime Sivakumar Madumuth de nationalité srilankaise du viol dont leur fille qui n’a que 06 ans a fait l’objet et l’auteur de ce viol serait un enseignant de son école en la personne de M. Camara.

Après moult tractations selon Alpha Ousmane Diallo, la fillette l’a finalement indexé comme étant son violeur et du coup l’enseignant M. Camara avec qui il a été interpellé a bénéficié d’un non-lieu. « Pourquoi au départ on parlait de M. Camara et après on dit que c’est moi », s’est interrogé l’enseignant, avant d’ajouter que cela n’est pas possible dans une école en présence des élèves et des encadreurs.

Dans son réquisitoire, le procureur Daouda Diomandé a soutenu que le 14 janvier, Alpha Ousmane Diallo a demandé à sa victime de le retrouver dans les toilettes où il a procédé à des attouchements sur la petite fille, en la faisant asseoir sur une chaise .
« Arrivée à la maison aux alentours de 16 heures, sa maman en la lavant, elle a constaté le sang sur sa fille. Avec beaucoup d’interrogations, elle a dit que c’est M. Camara qui l’a envoyée dans les toilettes pour introduire son doigt dans mon vagin. M. Camara interpellé, un juge d’instruction a été saisi. C’est après les explications qu’ ils ont compris que M. Camara n’y est pour rien, et à la confrontation la fille a indiqué M. Diallo », a expliqué l’empereur de la poursuite, avant de demander au tribunal de le retenir dans les liens de culpabilité en le condamnant à 15 ans de prison.

Du coup le mis en cause, s’est interrogé sur le comment introduire à ciel ouvert une chaise dans une toilette d’un mètre carré de surface sans que cela n’attire l’attention du public et même s’il y avait eu une pénétration sexuelle, le cri de l’enfant allait attirer ne serait-ce que le gardien de l’école.

Après avoir remis en cause la sincérité du rapport médico-légal, l’avocat du mis en cause Me Abou a demandé au tribunal de relaxer son client pour faute de preuves.

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut