International › APA

Eau potable, diplomatie et santé au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce vendredi consacrent de larges commentaires au programme prioritaire national d’approvisionnement en eau potable, à la plateforme dédiée aux missions diplomatiques et consulaires accréditées au Maroc, les nouvelles liaisons aériennes Rabat-Laayoune et le plan d’action national de prévention et de contrôle des maladies non transmissibles.+Le Matin+ rapporte que le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a affirmé que le programme prioritaire national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation permettra de garantir les besoins en eau potable et en eau d’irrigation selon une vision claire s’étalant de 2020 à 2027.

S’exprimant à l’ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, El Otmani a ajouté que ce programme ambitieux permettra d’augmenter le nombre de grands barrages de 145 à 179, soit une hausse de 14 grands barrages en cours de réalisation. Ces structures hydrauliques seront renforcées par 20 grands barrages à l’horizon 2027, portant ainsi la capacité des barrages du Maroc à 27 milliards de mètres cubes d’eau de surface provenant des pluies.

+Al Ahdath Al Maghribia+ indique que le portail du protocole, une plateforme digitale destinée aux missions diplomatiques et consulaires, ainsi qu’aux organisations internationales et régionales accréditées au Maroc, a été lancé, mercredi à Rabat, par le ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Ce portail se veut une plateforme moderne et interactive qui vise à faciliter les procédures et l’échange entre la Direction du protocole relevant du ministère des Affaires étrangères, et les missions diplomatiques accréditées à Rabat.

Le portail permet ainsi de traiter les prestations liées aux demandes relatives à la carte d’identité en série spéciale, la restitution de la TVA, les véhicules diplomatiques et les bons de franchise, précise le quotidien.

+L’Economiste+ rapporte que la capitale Rabat sera prochainement reliée deux fois par semaine à Laayoune et Marrakech 3 fois. Royal air Maroc (RAM) ajoute de nouveaux vols depuis sa base de Laâyoune. À partir du 11 mars prochain, la compagnie ajoutera une nouvelle ligne reliant la ville à la capitale, à raison de deux fréquences hebdomadaires.

Ces dessertes seront opérées par des avions de type B737-800, tous les lundi et mercredi à un tarif fixe de près de 80 euros (800 DH) aller simple. Le départ de Laâyoune est programmé à 09H35 pour une arrivée à Rabat à 11H10, alors que le vol retour quittera la capitale 12H00 pour atterrir à 13H40.

Une fréquence additionnelle vient aussi étoffer l’offre depuis Marrakech (3 vols au total). Elle sera opérée tous les dimanches par des avions de type B737-800, au prix fixe de 700 DH (aller simple). Le départ de Laâyoune est prévu à 09H35 pour une arrivée à Marrakech à 10H55. Les vols retour seront programmés à 21H10 pour une arrivée à Laâyoune à 22H35. Au total, RAM disposera de 41 fréquences par semaine depuis cette base, soit 8 lignes desservies (Casablanca, Agadir, Dakhla, Las Palmas, Marrakech, Rabat, Guelmim et Smara).

+Aujourd’hui le Maroc+ fait savoir que le ministère de la santé vient de lancer le plan d’action national 2020-2021 de prévention et de contrôle des maladies non transmissibles (MNT). Ce plan d’action fait suite au lancement, en février 2019, de la stratégie nationale multisectorielle de prévention et de contrôle des MNT 2019-2029 et de la charte nationale de prévention et de lutte contre les MNT, signée en avril 2019 par 17 partenaires, dont 13 départements ministériels.

Les maladies non transmissibles sont actuellement la première cause de mortalité dans le monde, avec 71% de décès dont 37% de décès prématurés. Au Maroc, les décès dus à ces maladies représentent 80%. L’enquête nationale sur les facteurs de risque des MNT chez la population âgée de 18 ans et plus, réalisée par le ministère de la santé en 2018, avait révélé que 29,3% des Marocains sont hypertendus, 10,6% sont diabétiques et 10, 4% sont pré-diabétiques, rappelle la publication.

Autres chiffres alarmants : 53% sont en surpoids, dont 20% sont obèses, 10,5% ont un taux de cholestérol sanguin élevé, 11,7% fument du tabac et 1,7% consomment de l’alcool. L’enquête avait aussi signalé que 21,1% sont sédentaires et 76,3% consomment moins de cinq portions de légumes et fruits par jour.


À LA UNE

Retour en haut