International › APA

Economie et société au menu de la presse en ligne burkinabè

Pas d'image

Les médias en ligne de ce mardi (jour férié au Burkina Faso en raison de la fin du Ramadan) commentent l’actualité nationale marquée par des sujets liés à la société et à l’économie.«Gouvernance économique et financière : Les inspecteurs des finances s’outillent», titre Burkina24.com qui renseigne que pour plus de transparence dans la gestion des finances publiques, le ministère en charge de l’économie et du développement a lancé une série de formations au profit de l’Inspection générale des finances (IGF).

De son côté, Fasozine.com revient sur l’affaire relative à l’exploitation frauduleuse de l’or par une société minière, sous le titre : «+Affaire d’exportation du charbon fin+: le ministre des mines s’explique.

Selon le journal, le ministre des Mines et des carrières, Oumarou Idani a déclaré, hier lundi 3 juin 2019 lors d’une conférence de presse à Ouagadougou, que l’administration minière  n’est mêlée ni de près ni de loin à la présumée tentative d’exportation frauduleuse d’or qui défraie la chronique actuellement.

«Pour le ministre, le rôle de ses services n’a été purement que administratif et qu’ils ont agi +conformément à la législation et à la règlementation régissant le secteur minier+», écrit le confrère.

A ce sujet, Lefaso.net affiche : «Affaire charbon fin : +Un mensonge répété sans démenti devient la réalité+», reprenant les propos du ministre Oumarou Idani.

Le même site d’information, à travers un commentaire, évoque la controverse autour de la forêt de Kua, estimant qu’il s’agit d’une «honte nationale !».

Pour l’auteur de l’article, «ce qui se passe dans cette affaire dite +construction d’un hôpital sur le site de la forêt de Kua+ ressemble simplement à l’art de créer des problèmes là où il n’y en a pas, ou trouver des problèmes à des solutions».

Wakatséra.com, quant à lui, informe que la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) a annoncé hier lundi 3 juin 2019, la fin du mois de Ramadan.

«Par conséquent, la fête de l’Aïd el Fitr sera célébrée au Burkina Faso ce 4 juin 2019 sur toute l’étendue du territoire national», écrit le site d’information qui reprend ainsi, un extrait du communiqué de la FAIB.


À LA UNE

Retour en haut