International › APA

Egypte-Rwanda : Le renforcement des relations bilatérales au centre des entretiens entre les chefs de la diplomatie des deux pays

Pas d'image

Le ministre égyptien des affaires étrangères, Sameh Choukri s’est entretenu lundi au Caire avec son homologue rwandais, Richard Sezibera des moyens d renforcer les relations bilatérales et des questions régionales et internationales d’intérêt commun dont la situation dans la région des Grands Lacs, les développements au Soudan et la coopération entre les pays riverains du Nil.Par Mohamed Fayed

Lors de cette rencontre, le Chef de la diplomatie égyptienne a indiqué que son pays  aspire à tenir la deuxième session de la Commission mixte égypto-rwandaise pour examiner les différents volets de la coopération dont notamment la hausse des échanges commerciaux et les investissements communs.

Il a également a exprimé l’appréciation de son pays envers le cours que prennent les relations égypto-rwandaise et la coordination commune établie au plus haut niveau quant aux questions régionales, et qui s’est reflétée par la visite du chef de l’Etat rwandais Paul Kagame au Caire en avril dernier pour participer à deux sommets sur le Soudan et la Libye, selon le porte-parole du ministère égyptien des affaires étrangères, Ahmed Hafez.


Choukri a aussi souligné l’attachement de l’Egypte à poursuivre les concertations avec le Rwanda pour examiner les questions du continent, du fait de leur affiliation à la Troika de l’Union Africaine (UA), soulignant la détermination de la présidence égyptienne de l’UA à poursuivre le processus de réforme institutionnelle et financière et maintenir une coordination étroite avec le Rwanda à cet égard, tout en tenant compte du fait que la reforme est un processus long et cumulatif par nature.

Pour sa part, le ministre rwandais des affaires étrangères, Richard Sezibera, a affirmé le souci de son pays à conforter les relations bilatérales dans les domaines du commerce, la santé, le développement, mettant l’accent sur le rôle de l’Egypte à la tête de l’UA et estimant important de coordonner les positions auprès des instances régionales et internationales.

À LA UNE
Retour en haut