International › APA

Elections locales en Guinée : un vote dans le calme

Les élections locales ont débuté, ce dimanche, dans le calme, sur l’ensemble du territoire guinéen, et ce, malgré quelques anomalies signalées un peu partout.Tôt le matin, de nombreux électeurs de la banlieue de Conakry se sont présentés devant leur bureau de vote, en attendant l’ouverture des opérations prévues à 7H (GMT).

Dans la commune de Ratoma, principal fief de l’opposition, des longues files étaient massées devant les bureaux de vote.

Les personnes âgées avaient prévu de se munir de leurs bouteilles d’eau ou encore des chaises pour se reposer, le temps d’accomplir leur devoir civique.

Par contre à Dixinn, commune souvent disputée entre le pouvoir et l’opposition, l’affluence était de moindre importance. Les femmes vaquent à leurs occupations quotidiennes.

Cependant, comme lors des précédentes élections, le début des opérations a connu plusieurs anomalies. Soit le matériel électoral est manquant, soit l’ouverture du bureau de vote a retardé en certains endroits de la ville.

Pour l’heure, il est très tôt de déterminer le taux de participation.

Au total, près de six millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour départager 30 000 candidats, qui briguent les sièges de conseillers municipaux des 342 mairies que compte le pays.

La dernière élection municipale remonte en 2005. Depuis, la Guinée est dirigée par des délégations spéciales provisoires.


À LA UNE

Retour en haut