International › APA

Enquête de la BBC sur le pétrole sénégalais : Macky Sall promet de « la vérité »

Pas d'image

Le président sénégalais, Macky Sall a promis, mercredi à Dakar, de faire la lumière sur le scandale pétrolier révélé par une enquête de la BBC intitulée « le scandale énergétique de 10 milliards de dollars », impliquant son frère cadet, Aliou Sall.S’exprimant au terme de la prière de l’Aïd el-Fitr à la grande mosquée de Dakar, le chef de l’Etat a indiqué : « Au-delà du caractère personnel d’un citoyen qui a été mis en cause ou en tout cas accusé, un aspect qui a un caractère privé, que je ne peux intervenir, je tiens à ce que la vérité soit rétablie ».

Dans des propos rapportés par la Rts (télévision nationale), Macky Sall a promis que le gouvernement va rétablir la vérité dès ce mercredi sur la gouvernance des ressources pétrolières et gazières de son pays.

Mais à son avis, « jamais un pays n’a pris autant de dispositions anticipatives (que le Sénégal) pour éviter les écueils par rapport aux ressources qui vont être exploitées dans les prochaines années. Je suis conscient que le Sénégal est désormais un pays pétrolier et gazier, il ne manquera pas de susciter de convoitises mais aussi de provocations utilisant même des citoyens nationaux. C’est des choses qui sont prises en charge ».

Il a ajouté : « S’il faut sanctionner, nous allons sanctionner. Toutefois, nous n’accepterons pas de fausses accusations. Je ne vais jamais déroger à la sauvegarde de l’intégrité du territoire, de la souveraineté du pays quels que soient les adversaires en face ».

Dans son enquête de près de 11 minutes, la BBC révèle que « BP, le géant de l’énergie (britannique), a accepté de payer près de dix milliards de dollars à un homme d’affaires impliqué dans un contrat pétrolier controversé ».

L’homme d’affaires en question se nomme Frank Timis, un Roumano-Australien installé à Londres, et la BBC ajoute qu’Aliou Sall aurait servi de relais dans ce « scandale de corruption » entre ces deux parties.


« BP avait acheté les actions de Frank Timis dans un gisement de gaz au large des côtes du Sénégal pour 250 millions de dollars en 2017 », rappelle la BBC.

Cependant, note le média international anglais, les documents obtenus par BBC Panorama et Africa Eye « révèlent que BP versera également à sa société entre neuf et douze milliards de dollars en redevances ».

Toutefois, a précisé BBC, « BP et M. Timis ont tous deux nié tout acte répréhensible dans cette affaire ».

Réagissant lundi soir au cours d’une conférence de presse, Aliou Sall a accusé la BBC de diffamation et annoncé une plainte.

À LA UNE
Retour en haut