Société › Education

Faible taux d’admission au bac : le SLEECG réclame les vrais résultats

Le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée a, lors d’une conférence de presse animée ce mardi,  réfuté les accusations portées contre lui par rapport aux  échecs enregistrés dans les examens nationaux avant de démentir les résultats du baccalauréat unique session 2018 publié par le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation. « Le SLEECG tient à rappeler l’opinion nationale et internationale que des cours de rattrapage ont été organisés ça et là, dans toutes les écoles pour être en harmonie avec la progression du programme » a précisé Aboubacar Soumah secrétaire général du SLEECG.

Se référant au rapport des jurys de correction des épreuves du bac,  le secrétaire général du slecg révèle que les résultats  qui ont été publiés sont loin de refléter  la réalité du contenu du rapport du jury de correction. Selon Aboubacar Somah secrétaire général du SLEECG, le gouvernement guinéen a délibérément fait échoué les candidats au baccalauréat unique par ce qu’il ne veut pas les orienté dans les universités privées. « En sciences sociales il y a eu 47% d’admis, en sciences expérimentales 37,39%, en sciences mathématiques 37,60%, dans toutes options confondues 41,11%. Donc les enfants ont mieux travaillé cette année qu’en 2017. »


Le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée demande aux parents d’élèves de se mobiliser pour réclamer les vrais résultats  issus des centres de correction du baccalauréat unique session 2018.

À LA UNE
Retour en haut