› Société

Fin de la première guerre mondiale : la France et la Guinée commémore l’armistice

Fin de la première guerre mondiale : la France et la Guinée commémore l'armistice

L’ambassade de France à Conakry a commémoré, le mercredi 11 novembre 2020, la signature de l’armistice le 11 novembre 1918 qui a mis fin à la Première guerre mondiale. La cérémonie s’est déroulée au cimetière de Boulbinet dans la commune de Kaloum, en présence du chef de cabinet du ministère guinéen de la Défense.

La commémoration de l’armistice s’est déroulée au cimetière de Boulbinet, où reposent plusieurs tirailleurs sénégalais qui ont combattu aux côtés de la France lors de la Première Guerre mondiale.

Commémorée depuis 1919 en France, l’armistice est devenue en 1922 une « journée nationale pour la commémoration de la Victoire et de la paix et l’hommage aux morts pour la France« , la journée du 11 novembre a été instituée par la loi  française du 24 octobre 1922.

Selon l’ambassadeur de France en Guinée, « c’est une cérémonie qui a un relief particulier parce qu’elle correspond à Paris, en ce moment, à des cérémonies importantes également qui mettent fin à un cycle de mémoire de la Grande Guerre« .

« Nous avons honoré les morts guinéens, français qui sont tombés dans des combats justes pour nos valeurs« , a indiqué Marc Fonbaustier.

Le chef de la mission diplomatique française souligne que « la relation de défense entre la France et la Guinée correspond à une relation forte et dense. C’est un socle de la relation d’État« .

Représentant le ministre d’Etat à la défense à cette cérémonie, le général de brigade Sidy Yaya Camara a indiqué que cette commémoration est un instant de mémoire. Il rappelle que la grande guerre fut dévastatrice et meurtrière pour l’humanité .

« Cette commémoration est un instant de mémoire par rapport à nos morts qui, au compte de l’armée française, ont combattu dans les rangs des tirailleurs sénégalais. Cette guerre fut pour l’humanité la plus dévastatrice, la plus meurtrière. C’est à partir du Sénégal que l’embarquement se faisait sinon il y avait plus de guinéens que de sénégalais. En ce jour, mémorable, c’est vraiment réconfortant pour nous que la République française accepte de commémorer cet anniversaire dans ce cimetière où reposent des français et d’autres citoyens. A cette occasion, je voudrais dire que cette cérémonie commémorative est un signe fort de l’excellence de la coopération entre la Guinée et la France », note-t-il.

Notons que, La première guerre mondiale (1914-1918) avait fait plus de 18 millions de morts dont plus de 1 million parmi la troupe Française. Parmi ces victimes, il y avait 6 mille guinéens.

 

 

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut