International › APA

Gabon : une confédération syndicale pose ses conditions pour participer au dialogue social

Pas d'image

Dynamique unitaire (DU), une des puissantes confédérations syndicales au Gabon, conditionne sa participation dialogue social lancé par le Premier ministre à la satisfaction de certaines de ses revendications dont l’arrêté réhabilitant administrativement la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), Jean-Remy Yama.Le président de DU qui donnait une conférence de presse, samedi à Libreville, a fait état d’autres revendications  comme celles liées à la régularisation des situations administratives des agents publics travaillant depuis plusieurs années sans salaires et au paiement de la Prime d’incitation à la performance (PIP) du deuxième trimestre 2015 aux administrations injustement discriminés.

En attendant la réponse du Gouvernement à ces exigences de DU, Jean-Remy Yama a accusé le pouvoir de corrompre certaines organisations syndicales en vue de légitimer son projet de dialogue social lancé le  23 avril dernier par le chef du gouvernement, Julien Nkoghe Bekale.  A travers cette opération, il vise un consensus avec les partenaires sociaux pour tenter de désamorcer le climat social très tendu suite à la crise économique secoue le pays depuis 2014.


« Le gouvernement de Julien Nkoghe Bekale procède activement à la corruption des organisations syndicales dite jaunes pour des opérations de propagande du pseudo dialogue social au sein des administrations afin d’amener les travailleurs à soutenir à leurs périls les réformes qu’il entend faire passer », a martelé M. Yama selon qui « ce complot du gouvernement contre les travailleurs serait un prétexte pour obtenir des bailleurs de fonds le financement de ce pseudo dialogue ».

À LA UNE
Retour en haut