International › APA

Gestion du pétrole : le Sénégal a fait un effort indéniable de transparence (ministre)

Pas d'image

Le gouvernement sénégalais a fait depuis 2012 un effort indéniable de transparence dans la gouvernance des ressources pétrolières, a affirmé, mercredi soir à Dakar, la ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications, porte-parole du gouvernement, Ndèye Tické Ndiaye Diop, qui animait une conférence de presse après les révélations de scandale pétrolier de la BBC, impliquant Aliou Sall, frère cadet du président de la République, Macky Sall.Pour la « gouvernance des ressources pétrolières depuis 2012, il y a un effort indéniable de transparence et de protection des intérêts du Sénégal », a dit Mme Diop, soulignant ques sur proposition du Président Macky Sall, le référendum du 20 mars 2016 a consacré la constitutionnalisation du droit de propriété du peuple sur les ressources avec la publication systématique de tous les contrats miniers et pétroliers depuis septembre 2016.

« Dès lors, a soutenu Ndèye Tické Ndiaye Diop, il est très surprenant que BBC tente de semer la confusion sur les Décrets portant approbation des Contrats de Partage et de recherche de production sur les blocs Saint-Louis Offshore Profond et Cayar Offshore Profond ».

Selon elle, bien avant les découvertes pétrolières, il y a l’adhésion volontaire du Sénégal à l’Initiative pour la Transparence dans les Industries extractives (ITIE) dont le Conseil

d’administration a décerné au Sénégal un satisfecit, le reconnaissant comme le premier pays africain ayant fait des « progrès satisfaisants » dans la mise en œuvre de la Norme ITIE.

Elle a également cité la Création du Comité d’Orientation Stratégique du Pétrole et du Gaz, organe de pilotage chargé d’assister et de conseiller le Président de la République et le Gouvernement dans la définition, le suivi et la mise en œuvre des stratégies et politiques publiques en matière pétrolière et gazière. 


Toutes choses qui lui font dire que la « BBC s’est livrée à une flagrante déformation des faits en illustrant une partie de son reportage par des images qui n’ont rien à voir avec le sujet ».

« En effet, selon la porte-parole du gouvernement, la BBC dans une affirmation réductrice, fait état de manifestations des Sénégalais contre l’accord avec PETROTIM intervenu en 2012. Or, les images que la BBC montre en guise d’illustration concernent en fait des manifestations d’une frange de l’opposition, sur divers sujets, le 14 octobre 2016. Conformément aux règles d’éthique et de déontologue professionnelle, par souci d’équité et d’équilibre dans l’information, la BBC n’aurait pas dû se limiter 

dans son reportage à une version unilatérale, alimentée par deux opposants notoires, dont l’agitation sur le pétrole est connue de tous ».

À LA UNE
Retour en haut