› Sport

Gianni Infantino: ‘’s’il y a de l’argent qui a disparu à la Feguifoot, c’est normal que la justice fasse son travail’’

Gianni Infantino à Conakry

Gianni Infantino est en visite en Guinée Conakry depuis le 06 janvier 2019

Le président de la Fédération internationale de football association (FIFA) Gianni Infantino a déclaré le dimanche 06 janvier 2019  à Conakry lors du point-presse au siège de la Fédération guinéenne de football que ‘’s’il y a de l’argent qui a disparu à la Féguifoot, c’est normal que la justice fasse son travail’’. Ajoutant que son institution n’est pas là pour protéger des personnes qui font des crimes financiers.

« (…) On arrive au terme de cette journée. Je suis heureux, avec toute ma délégation. On est content pour ce qu’on a vu sur le terrain aujourd’hui, du travail excellent qui est fait par Antonio Souaré et toute son équipe. Le président de la république Alpha Condé est un footeux plus que nous, un vrai passionné. On voit que tous les ingrédients sont là pour pouvoir reconstruire le football guinéen, comme c’était le cas dans l’histoire il y a 40 ans. Mais ce n’est pas assez, il faut encore travailler. On va investir au niveau amateur, au niveau des filles. Les terrains de football, dans chaque quartier. Et c’est dans ça qu’on va travailler dans le futur. On espère voir l’avenir du football guinéen. Sur les audits. S’il y a de l’argent qui a disparu à la Féguifoot, c’est normal que la justice fasse son travail. La FIFA n’est pas là pour protéger des personnes qui font des crimes financiers. La FIFA a multiplié par 4 l’argent qu’elle alloue aux fédérations », tranche Infantino qui quitte ce lundi matin Conakry avec le président de la CAF Ahmad après 24 heures de visites et de concertations.


Les présidents de la FIFA Gianni Infantino et de la Caf Ahmad ont achevé hier leur visite après une audience avec le président Alpha Condé. Lors du point-presse la nuit dernière au siège de la fédération guinéenne de football à Téminétaye, Ahmad et Infantino ont tressé des couronnes à la Guinée, à son football et à ses dirigeants. « Nous avons toujours clamé haut et fort que le football africain ne peut se développer sans une collaboration étroite avec nos chefs d’Etats. Et deux des chefs d’Etat aujourd’hui, ont déclaré qu’ils acceptent ce glissement de calendrier. Le président Paul Biya lors de son discours à la nation, il a déjà manifesté par écrit à la CAF. Mais, il a déclaré publiquement lors de son discours à la nation qu’il accepte d’héberger la CAN 2021 au Cameroun. Et aujourd’hui, je suis très ravi d’entendre que le président Alpha Condé ait accepté d’abriter la CAN 2025. Le reste on va discuter avec le président de la Côte d’Ivoire », déclare Ahmad.

À LA UNE
Retour en haut