International › APA

Gratuité des évacuations sanitaires en Mauritanie

Le ministère de la Santé mauritanien a décidé que toutes les évacuations de malades à l’intérieur du pays sont désormais gratuites et leurs frais pris en charge par le département, selon une note circulaire interne consultée lundi à Nouakchott par APA.Dans cette note, le ministre de la Santé, Mohamed Nedhirou Hamed a précisé que toutes les charges des évacuations internes, y compris le carburant du véhicule d’ambulance et les frais de mission du personnel, seront supportées par l’institution sanitaire qui a pris la décision d’évacuer vers une autre.

Les structures sanitaires dans les villes intérieures mauritaniennes se dérobent souvent aux évacuations de malades vers les hôpitaux de Nouakchott sous prétexte de manque de véhicules d’ambulance, de carburant ou de chauffeur.

« Tout malade arrivé à l’hôpital dans un état d’urgence doit bénéficier de la priorité et de toute l’attention requise », a aussi instruit le ministre Hamed qui affiche, depuis son arrivé au département, en août dernier, une ferme volonté de réformer.

En cas de manque de matériels nécessaires ou de lieux d’hospitalisation, a-t-il ajouté, « il faut immédiatement procéder aux formalités d’évacuation du malade ».

La note circulaire a également préconisé la coordination avec l’établissement sanitaire d’accueil en cas d’évacuation de malade.

« Il ne faut procéder au transport du malade qu’après l’accord de l’hôpital d’accueil », a aussi enjoint le ministre, interdisant en outre le transport à bord d’un moyen autre qu’un véhicule d’ambulance.

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut