Société › Education

Grève des enseignants : Aboubacar Soumah va-t-il se résigner ?

Aboubacar Soumah, président du SLECG

La crise qui touche le secteur éducatif guinéen depuis trois mois pourrait être définitivement résolue ce lundi 7 janvier 2019.

Il semblerait  que ce ne soit  qu’une question d’heures, le protocole d’accord de sortie de crise pourrait être signé aujourd’hui dans la soirée si l’on en croit au Secrétaire Général de l’USTG,  Abdoulaye Sow, la centrale d’affiliation du SLECG« On est en train d’aller vers notre Conseil pour voir si le schéma (du protocole) est bon avant de le soumettre au Gouvernement », a confié le Secrétaire Général de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée, interrogé par un journaliste d’Africaguinee.  Quelques heures plutôt le  leader du SLECG Aboubacar Soumah  avait annoncé à notre rédaction que le Gouvernement a fait des propositions, sans préciser en détails le contenu de ce protocole d’accord qui pourrait mettre un terme à plusieurs mois de grève.

La signature de ce protocole d’accord va mettre fin à trois mois de crise qui a négativement affecté le système éducatif dans le pays. Il faut dire que les choses se sont vite accélérées depuis ce dimanche. Sous la conduite du Ministre conseiller personnel du Chef de l’Etat Tibou Kamara le fil du dialogue a été très rapidement renoué entre les différents protagonistes de la crise après plusieurs semaines de crispation.


À LA UNE

Retour en haut