Politique › Actualité

Le débat sur la modification de la Constitution n’a pas lieu d’être (cadre du RPG Arc-en-ciel)

Le parti RPG Arc-en-Ciel (c) Droits réservés

Au cours de l’assemblée générale du RPG Arc-en-ciel à Gbessia, tenue samedi, le préfet de Faranah a indiqué que c’est le peuple qui sortira grandi du référendum car c’est sa volonté qui va l’emporter au final.  

Le débat sur la modification ou non de la Constitution est un non évènement pour Ibrahima Kalil Keita.

«Je voudrais que les constitutionnalistes expliquent à l’opinion c’est quoi la constitution. Il n’y a aucune constitution qui ne change pas. La loi de la métaphysique n’existe pas dans les constitutions», indique l’ancien vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Il poursuit: «Tout évolue d’un moment à un autre. Aucune constitution n’est figée». Pour lui, la décision du président de la République demandant à son Premier ministre d’initier des consultations nationales avec la classe sociopolitique est salutaire et s’inscrit dans l’ordre des choses.

L’autorité administrative estime que les avis des uns et des autres pourront prévaloir au moment du référendum. «Je ne vois pas la nécessité de débattre sur cette question. J’invite tout un chacun à œuvrer pour la préservation de la paix dans notre pays, ponctue-t-il devant des militants et sympathisants du parti au pouvoir.


À LA UNE

Retour en haut